Comme chaque mois, retrouvez le classement évolutif des meilleurs films de l’année, initié par Vance et l’équipe de Millénium Visions et élaboré d’après les notes attribuées par une communauté de blogueurs, dont Angle[s] de vue.

Black Swan continue de virevolter en tête du classement. 
Mais derrière lui, on trouve deux surprises. La seconde place ex-aequo de Boxing Gym, documentaire de Frederik Wiseman (pas vu, hélas…) et Slice, thriller thaïlandais sorti directement en DVD (vu, hélas…). 
Ensuite, Arrietty fait de la résistance, tout comme Le Discours d’un roi et True Grit.

Derrière, trois autres surprises : Avant l’aube, Never let me go, une pure affaire et Le Voleur de lumière  obtiennent de bons scores, reléguant Poupoupidou, Carancho, Même la pluie ou The Hunter au milieu de top 50.
On est contents de voir débarquer Winter’s bone ou Hah ha ha dans le haut du classement, mais on est plus circonspects sur les belles places de Paul ou Tron l’héritage, sympathiques, mais pas exceptionnels… 

Sinon, signalons le nouveau gadin de Somewhere (-19 places) qui n’égale pas celui de La chance de ma vie (- 24 places…). Pas de chance! 

Salut les ptits clous et au mois prochain pour un nouveau classement…

Palmaresinterblogslogo_thumb2

  Titre Progression Note moyenne /5
1 Black Swan 4.22
2 Boxing Gym [E] 3.95
  Slice [E] 3.95
4 Arrietty,
le petit monde des chapardeurs
-2 3.92
5 Le Discours d’un roi -2 3.88
6 True grit -2 3.84
7 Avant l’aube [E] 3.80
8 Never let me go [E] 3.73
9 Une pure affaire [E] 3.70
10 Incendies -4 3.68
11 Le Voleur de lumière [E] 3.63
12 Poupoupidou -7 3.58
13 Ha ha ha [E] 3.49
14 Paul [E] 3.46
15 Fighter [E] 3.43
16 Même la pluie -8 3.42
17 Tron, l’héritage -7 3.41
18 Carancho -11 3.38
19 The Hunter -10 3.38
20 Winter’s bone [E] 3.32

Comme d’habitude, analyses, commentaires et suite du Top 50 chez nos confrères de  Millénium Visions

SHARE
Previous article– Voyage aux îles de la Désolation, d’Emmanuel Lepage –
Next article“D’un film à l’autre” de Claude Lelouch
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY