Comme chaque mois, retrouvez le classement évolutif des meilleurs films de l’année, initié par Vance et l’équipe de Millénium Visions et élaboré d’après les notes attribuées par une communauté de blogueurs, dont Angle[s] de vue.

On attendait les premiers films du festival de Cannes, en ce mois de mai généralement assez calme point de vue sorties en salle, mais finalement le classement n’est pas trop bouleversé.

Le controversé Tree of life ne se hisse qu’à la dixième place du classement et risque de chuter bien vite. Woody Allen n’a pas non plus fait l’unanimité avec Minuit à Paris. Quant aux autres films cannois (Le Gamin au vélo, La Conquête, Le Complexe du castor, Pirates des Caraïbes, la fontaine de jouvence), ils ne sont pas dans le top 20. voire pas dans le top 50 pour certains… Une déception…

Du coup, la seule surprise notable est l’arrivée en seconde position de Où va la nuit de Martin Provost, avec Yolande Moreau, et la bonne entrée de Beginners, le film de Mike Mills avec Ewan McGregor et Mélanie Laurent.

En tête de ce classement, Black Swan surnage tranquillement. Arrietty est toujours là, sur la troisième marche du podium. Le reste n’est que petits ajustements.

Signalons juste le beau gadin d’Il était une fois un meurtre, toujours dans le top 20, mais avec une perte de 9 places.
Son auteur se consolera en se disant que les héros ne font pas mieux (-13 places pour Detective Dee, –10 pour The Green hornet).

Salut les ptits clous et au mois prochain pour un nouveau classement…

image 

  Titre Progression Note moyenne /5
1 Black Swan 4.18
2 Où va la nuit [E] 4.13
3 Arrietty,
le petit monde des chapardeurs
= 3.96
4 Le Discours d’un roi = 3.95
5 Tomboy -3 3.92
6 Avant l’aube = 3.83
7 L’Etrangère -2 3.81
8 Boxing Gym = 3.80
9 Incendies -2 3.78
10 The Tree of life [E] 3.75
11 Beginners [E] 3.75
12 True grit -2 3.71
13 La Pecora nera -2 3.69
14 Fast & furious 5 [E] 3.65
15 Blood island (Bedevilled) -3 3.64
16 Slice -3 3.59
17 Poupoupidou -3 3.58
18 Il était une fois un meurtre -9 3.57
19 Minuit à Paris [E] 3.56
  Moi, Michel G., milliardaire,
maître du monde
[E] 3.56

Comme d’habitude, analyses, commentaires et suite du Top 50 chez nos confrères de Millénium Visions

SHARE
Previous articleDécès de Maurice Garrel
Next article“Le Chat du Rabbin”
de Joann Sfar & Antoine Delesvaux
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY