Maurice-Garrel

Puisqu’on en est aux mauvaises nouvelles, une pensée, également, pour l’acteur Maurice Garrel, qui s’est éteint à l’âge de 88 ans.

Ancien pensionnaire de la Comédie Française, il s’est d’abord illustré au théâtre avant de devenir un excellent second rôle du cinéma français, aperçu chez la plupart des grands metteurs en scène de la Nouvelle Vague, de Truffaut à Rivette, en passant par Cavalier, Chabrol, Deville…
Il a aussi joué pour Costa Gavras, Claude Sautet ou Claude Lelouch et, plus récemment, s’est fait remarquer pour sa performance dans Rois et Reine d’Arnaud Desplechin qui lui valut une nomination pour le Cesar du meilleur second rôle.

Mais c’est surtout dans les films de son fils, Philippe, que Maurice Garrel a trouvé ses plus beaux rôles à l’écran (Les baisers de secours, Sauvage innocence, Le Coeur fantôme,…).

Il était également le grand-père des acteurs Esther Garrel et Louis Garrel.

  


La mer, c’est imbattable extrait de Son frère

SHARE
Previous articleLe jour où Michel Boujut est mort…
Next articlePalmarès Interblogs du cinéma – Mai 2011
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY