Pour patienter entre les César et les Oscars, un petit palmarès signé Pierre Dac…

 

Les oscars sont attribués
dans l’ordre cinématographique suivant :

L’oscarbonate de soude
au film le plus indigeste des films difficiles à digérer.

L’oscaravancéraille
au meilleur film d’avant-garde d’humour noir en couleurs.

L’oscar du meilleur réalisateur
au réalisateur qui réalise qu’il aurait mieux fait de réaliser un autre film que celui qu’il a réalisé.

L’oscar de la meilleure prise de vues
au cameraman qui ne prend pas les vues du Caire pour les verres du cultivateur égyptien myope qui cherche ses lunettes au pied des Pyramides.

L’oscar de la pellicule
au film le mieux tiré par les cheveux sales.


L’oscar de la meilleure interprétation masculine

au meilleur interprète polyglotte masculin.

L’oscar de la meilleure interprétation féminine
à la femme du précédent.


L’oscar d’heure de Rabelais

au film qui en fait passer un mauvais aux spectateurs.


L’oscar de la critique

au meilleur critique de cinéma qui critique en bien ou en mal tous les films sans en avoir jamais vu aucun.


L’oscardavous

au meilleur film militaire de carrière cinématographique.


L’oscar de gnôle

au meilleur film de guerre.


L’oscar du film policier

au meilleur film documentaire consacré à l’élevage des poulets.


L’oscaramouche

au film de cape et d’épée qui donne le mieux à la prendre aux spectateurs.


L’oscardinal

au meilleur film consacré au Sacré-Collège et à caractère oecuménique.


L’oscardiologue

au meilleur film sentimental qui a provoqué le plus de battements de coeur à son producteur.

L’oscardigan
au meilleur film éducatif qui traite de la fabrication des chandails de laine à manches longues et à col droit se fermant au milieu du devant avec des boutons ou une fermeture à glissière.

Et enfin …


L’oscar de Brie

au meilleur film documentaire sur le fromage du même nom tourné à Melun et pas à Melautre.

Pierre Dac

in “Avec mes meilleures pensées” de Pierre Dac – éd. Le Cherche-midi

SHARE
Previous article36ème Cérémonie des César – Le Palmarès
Next article“True Grit” d’Ethan & Joel Coen
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY