Oscars 2011

Comme à son habitude, la cérémonie des Oscars n’a pas brillé par son suspense.

Annoncé comme le grand favori, Le discours d’un roi triomphe en remportant quatre trophées majeurs : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original et meilleur acteur pour Colin Firth.
Même s’il n’y a pas à crier scandale pour ces deux derniers prix, on peut trouver très discutables le choix du fim comme meilleur long-métrage et surtout comme meilleur réalisateur. Sans vouloir faire offense à Tom Hooper, il y avait quand même des pointures en face de lui, dont le travail est autrement plus convaincant : Christopher Nolan, les frères Coen, Darren Aronofsky…

Las, l’excellent True grit repart bredouille, Inception doit se contenter de quatre oscars techniques pour l’image et le son et Black swan glane tout juste un trophée, mais de prestige puisque Natalie Portman remporte, comme prévu, le titre de meilleure actrice.

Curieusement oublié de la liste des nominés pour l’oscar du meilleur réalisateur, David Fincher se consolera avec les trois prix attribués à The Social network : meilleure musique, meilleur montage, meilleure adaptation littéraire.    

Sinon, le superbe casting de The Fighter se voit doublement récompensé avec les oscars du meilleur second rôle féminin à Mélissa Leo et celui du meilleur second rôle masculin à Christian Bale.
Inside job gagne la statuette du meilleur documentaire, Toy Story 3 s’impose dans la catégorie du meilleur film d’animation et gagne au passage le trophée de la meilleure chanson.
Enfin, une fois n’est pas coutume l’oscar du meilleur film étranger revient au film le moins attendu : Revenge de Susanne Bier que l’on attend en France le mois prochain…
  

Oscars 2011 - 2

Palmarès complet

Meilleur film : Le Discours d’un roi de Tom Hooper
Meilleur réalisateur :   Tom Hooper 
pour Le Discours d’un roi
Meilleure actrice : Natalie Portman
pour Black Swan
Meilleur acteur : Colin Firth
pour The King’s Speech
Meilleur second rôle féminin : Melissa Leo
pour The Fighter
Meilleur second rôle masculin : Christian Bale
pour The Fighter
Meilleur scénario original : David Seidler
pour Le Discours d’un roi
Meilleure adaptation :
Aaron Sorkin
pour The Social network
 Meilleur film d’animation :
Toy Story 3
de Lee Unkrich
Meilleur film étranger : Revenge / In a Better World
de Susanne Bier (Danemark)
Meilleur film documentaire :  Inside Job
de Charles Ferguson et Audrey Marrs
Meilleurs direction artistique :

Robert Stromberg et Karen O’Hara
pour Alice aux pays des merveilles

 

Meilleur montage : Angus Wall et Kirk Baxter
pour The Social Network
Meilleure photo : Wally Pfister
pour Inception
Meilleurs costumes : Colleen Atwood
pour Alice aux pays des merveilles
Meilleurs effets visuels : Paul Franklin, Chris Corbould,
Andrew Lockley et Peter Bebb
pour Inception
Meilleur maquillage : Rick Baker et Dave Elsey
pour The Wolfman
Meilleur montage son : Richard King
pour Inception
Meilleurs effets sonores : Lora Hirschberg, Gary A. Rizzo et Ed Novick
pour Inception
Meilleure musique : Trent Reznor and Atticus Ross
pour The Social Network
Meilleure chanson : Randy Newman
pour “We Belong Together” de Toy Story 3
Meilleur court-métrage :  God of Love
de Luke Matheny
Meilleur court-métrage
d’animation :
The Lost Thing
de
Shaun Tan et Andrew Ruhemann
Meilleur court-métrage
documentaire :
Strangers No More
de Karen Goodman et Kirk Simon
Oscars d’honneur :

Francis Ford Coppola
Jean-Luc Godard
Eli Wallach
Kevin Brownlow

SHARE
Previous articleLa Réplique biglebowskienne de la semaine
Next article“Le Voleur de lumière” d’Aktan Arym Kubat
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY