42ème Festival du Film Américain – Deauville (Calvados)
– du 02 au 11 septembre 2016 –

Deauvile-2016Si Venise célèbre sa 73ème Mostra, Deauville fête la 42ème édition du Festival du Film Américain, ce qui est déjà un chiffre tout à fait respectable.
Une fois de plus, les organisateurs se sont donné du mal pour proposer au public un programme de qualité, composé d’une belle compétition de film indépendants, d’avants-premières alléchantes, de documentaires percutants, d’hommages et de rencontres qui mettront des étoiles plein les yeux.

Commençons par la compétition, qui offrira aux spectateurs les nouveaux films d’Ira Sachs (Brooklyn Village, jolie chronique  adolescente présentée à la Berlinale en début d’année), Kelly Reichardt (Certain women, avec Kristen Stewart), Antonio Campos (Christine), Joshua Marton (Complete Unkown) ou Todd Solondz (Le Teckel), plus quelques pépites en provenance du dernier Festival de Cannes (Transfiguration, une histoire de vampires moderne signée Michael O’Shea, Mean Dreams, un thriller bien noir de Nathan Morlando). On parie cependant sur Captain Fantastic pour faire l’unanimité dans les rangs du public. Présenté dans le cadre de la section Un Certain Regard, le film de Matt Ross avait reçu une longue standing-ovation de la part de l’exigeant public cannois et glané quelques prix au passage. A voir si le jury, présidé cette année par Frédéric Mitterrand, saura se laisser séduire…

Hors-compétition, les festivaliers découvriront Comancheria, l’excellent film noir/western moderne de David McKenzie, Free States of Jones de Gary Ross, le dernier film de Rob Reiner (Ainsi va la vie), avec Michael Douglas et Diane Keaton, Infiltrator, de Brad Furman, ou encore le film d’animation Kubo et l’armure magique.

Les amateurs de documentaires préféreront aller découvrir Les Docs de l’Oncle Sam, une sélection de films qui, cette année, s’intéresse beaucoup aux coulisses du 7ème Art, avec des titres comme Close encounters with Vilmos Szigmond, dédié au chef opérateur de Rencontres du Troisième TypeThe Bandit, autour de l’amitié unissant Burt Reynolds et Hal Needham, sa doublure, ou Midnight return, axé autour du personnage ayant inspiré le film Midnight express.

Les fans de série pourront découvrir la nouvelle mini-série d’HBO, The night of, avec John Turturro et Riz Ahmed.

Mais Deauville US repose avant tout sur ses invités de marque. On attend par exemple Daniel Radcliffe et Chloe Grace Moretz, emblèmes du “Nouvel Hollywood”, pour présenter Imperium de Daniel Ragussis.
Devraient également être présents pour l’hommage que leur rend le festival, l’acteur/auteur/réalisateur James Franco, le comédien Stanley Tucci et le réalisateur Michael Moore, pour son génial Where to invade next? On espère que ce dernier sera plus en forme qu’en février dernier, quand il avait renoncé à faire le voyage jusqu’à Berlin pour cause de gros pépins de santé.

Quoi qu’il en soit, ce programme éclectique devrait satisfaire l’ensemble des festivaliers et faire de cette 42ème édition un beau succès.

Pour plus d’informations : Festival du Film Américain de Deauville

SHARE
Previous article73ème Mostra de Venise
Next article[Venise 2016] “La La Land” de Damien Chazelle
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY