27354-Ang_Babeng_Humayo_-_courtesy_Hazel_Orencio_3

Compétition Officielle :
Lion d’Or : The woman who left
de Lav Diaz (Philippines)
Lion d’Argent du
Grand Prix du Jury :
Nocturnal animals
de Tom Ford (Etats-Unis)
Lion d’Argent du
Meilleur Réalisateur :
Amat Escalante
pour La Region salvaje (Mexique)
&
Andrei Konchalovsky
pour Paradise (Russie)
(ex-aequo)
Coupe Volpi
de la Meilleure actrice :
Emma Stone
pour La La Land de Damien Chazelle (Etats-Unis)
Coupe Volpi
du Meilleur acteur :
Oscar Martinez
pour El Ciudanado illustre de Mariana Cohn et Gaston Duprat (Argentine)
Prix Marcello Mastroianni
du meilleur jeune talent :
Paula Beer
pour Frantz de François Ozon
(France/Allemagne)
Prix du scénario : Noah Oppenheim
pour Jackie de Pablo Larrain (Etats-Unis)
Lion du futur Luigi De Laurentiis
du Meilleur premier film
:
The Last of us
de Ala Eddine Slim (Tunisie)
Prix spécial du Jury : The Bad batch
d’Ana Lily Amipour (Etats-Unis)
Orizzonti
Prix Orizzonti du Meilleur Film: Liberami
de  Federica Di Giacomo (Italie)
Prix Orizzonti du Meilleur Réalisateur : Fien Troche pour
Home (Pays Bas)
Prix spécial : Big Big world
de Reha Erdem (Turquie)
Prix de la Meilleure Actrice : Ruth Diaz
dans The Fury of patient man (Espagne)
Prix du Meilleur Acteur : Nuno Lopes
dans Sao Jorge (Brésil)
Prix du Meilleur Scénario : Bitter Money
de Wang Bing (Chine)
Prix du Meilleur Court-Métrage : La Voz perdida
de Marcelo Martinessi (Paraguay)
Venezia Classici
Prix du Meilleur Film Restauré : Break-up
de Marco Ferreri (Italie)
Prix du Meilleur Documentaire
sur le Cinéma :
Le Concours
de Claire Simon (France)
Prix de Prestige
Prix L’Oréal : Matilde Gioli
Prix Jaeger-LeCoultre
Glory to the filmmaker :
Amir Naderi
Prix Persol : Liev Schreiber
Lion d’Or d’honneur
pour leur carrière :
Jean-Paul Belmondo
Jerszy Skolimowski
SHARE
Previous article[Venise 2016] Jours 9 et 10 : Poids lourds et poids plumes
Next article[Venise 2016] Jour 11 : 7 mercenaires, 9 jurés, 1 Lion d’Or
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY