A nos lecteurs :

Le 19 février 2012, Angle[s] de vue a été l’objet d’une attaque pirate…

Non, nous n’avons pas vu débarquer le luxueux galion du Pirates de Polanski, ni la troupe du Captain Jack Sparrow, et nous n’avons pas croisé le fer avec la sculpturale Geena Davis. On aurait bien aimé…

C’est plutôt qu’un bougre d’ectoplasme de moule à gaufres de bachi-bouzouk des Carpathes de hacker a introduit un script malveillant dans le code de notre site, tentant d’envoyer des milliers de tentatives de phising depuis notre messagerie.

En conséquence de quoi, l’hébergeur du site a préféré fermer temporairement le site le temps de résoudre le problème.
La bataille a duré presque une semaine et laissé le capitaine Boustoune un peu groggy par le manque de sommeil et le stress. Mais normalement, et avec toute la prudence qu’impose ce genre de situation, elle est terminée.

A priori, le code a été nettoyé et l’abordage a été stoppé. La mer semble calme et on réapprovisionne petit à petit les cales avec les photos de nos articles. On en a profité pour blinder un peu la coque avec les renforts adéquats pour voguer tranquillement sur le net.
On croise les doigts pour que cela ne se reproduise pas de sitôt…

Nous prions de nos lecteurs de nous excuser de cette interruption du site assez abrupte et des éventuels spams qu’ils auraient reçu lors de l’attaque.

Nous laissons encore le site à bon port un ou deux jours sur un serveur de surveillance, avant de voguer de nouveau vers les horizons cinématographiques de 2012.
pirates

SHARE
Previous article“Ingrid Jonker” de Paula van der Oest
Next article“La mer à boire” de Jacques Maillot
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY