40ème Festival du Film Américain – Deauville (14)
– du 03 au 14 septembre 2014 –

Deauville US 2014Cette année, le Festival du Film Américain de Deauville fête ses 40 ans, et les organisateurs entendent bien célébrer l’évènement comme il se doit, avec un programme alléchant et des invités de marque.
Pour ouvrir les festivités, rien moins que le nouveau Woody Allen, Magic in the moonlight, avec Colin Firth et Emma Stone, et pour les clore, Sin City 2: j’ai tué pour elle, nouvelle adaptation des romans graphiques de Frank Miller par Robert Rodriguez.
Entre les deux, plein de choses sympathiques :

– des avant-premières :  Légendes vivantes, la suite des aventures de Ron Burgundy/Will Ferrell, Avant d’aller dormir, un thriller avec Nicole Kidman, Deepsea challenge 3D, une exploration des fonds marins en 3D, produite par James Cameron, le Pasolini d’Abel Ferrara, Les Boxtrolls, The disappearance of Eleanor Rigby et bien d’autres encore…

– une compétition de films indépendants : I origins, le nouveau Mike Cahill, White bird de Gregg Araki, Un homme très recherché d’Anton Corbjin, avec Robin Wright et Philip Seymour Hoffman, The Good lie de Philippe Fallardeau, Juillet de sang, un thriller avec Michael C. Hall, Don Johnson et Sam Shepard… Et deux des pépites cannoises de l’année : l’excellent It follows de David Robert Mitchell et Whiplash, avec un J.K. Simmons en grande forme, dans la peau d’un prof de musique autoritaire et sadique.

– des documentaires : National Gallery de Frederik Wiseman, Red Army de Gabe Polsky, Life itself, de Steve James…

– des séries télévisées : Enfin, une seule, mais de haut niveau, puisqu’il s’agit de The Strain, de Guillermo Del Toro.

– des hommages : A Jessica Chastain, qui viendra présenter The Dissapearance of Eleanor Rigby. A Will Ferrell, qui sera là pour défendre Légendes vivantes. A Ray Liotta qui représentera le casting de Sin City. A Brian Grazer, l’acteur de The Good lie. Et enfin à John McTiernan, de retour sur les plateaux après de longues années de démêlés judiciaires. La mémoire de Yul Brynner sera aussi honorée par le festival. Et Deauville aura une pensée pour Lauren Bacall et Robin Williams, récemment décédés.

Un débarquement de belles émotions cinématographiques sur les plages de Normandie, pour le plus grand plaisir des festivaliers…
On souhaite un très bon anniversaire à cette manifestation culturelle incontournable, qui a déjà enchanté plusieurs générations d’amateurs de 7ème Art.

Renseignements : Festival du Film Américain de Deauville

SHARE
Previous article“Black Storm” de Steven Quale
Next article20 ans d’Etrange Festival à Paris
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY