Les Cinglés du cinéma – 23ème édition – Argenteuil (95)
du 22 septembre au 12 octobre 2010 - 

cinglés du cinéma 2010 On a eu peur, cette année, de ne pas avoir droit à cette sympathique manifestation val-d’oisienne, qui a généralement lieu le dernier week-end de janvier…
La faute à notre chère ministre de la santé, l’inénarrable Roselyne Bachelot-Narquin, et à son grand plan de vaccination contre la terrible menace de la grippe A – comme Aaarg  (Si, si, souvenez-vous du bazar, à l’époque… On nous parlait de pandémie, de morts liés à la grippe mexicaine ou aux effets secondaires du vaccin… La psychose totale !).
Mais cette grande et coûteuse campagne de piquouses n’a heureusement pas éradiqué le virus du cinéma, que le toujours sémillant José Agusti et son équipe entendent bien continuer de transmettre, année après année…

Nos Cinglés du Cinéma préférés profitent de l’automne pour faire leur grand retour à Argenteuil.
Comme de coutume, le coeur de la manifestation est consacré à la foire des cinglés, gigantesque brocante spécialisée dans les objets ayant trait au cinéma : affiches, dossiers de presse, photos, objets publicitaires, autographes, mais aussi caméras, projecteurs et vieilles bobines… Pour le bonheur des collectionneurs et celui des chineurs cinéphiles… Elle se tiendra les 24, 25 et 26 septembre à l’espace Jean Vilar.

A côté de cela, les cinémas de la ville ont concocté plusieurs programmations de qualité, du 22 septembre au 12 octobre, autour des invités de marque de la manifestation :

– La programmation de l’intégrale Pierre Etaix, un habitué des lieux, qui viendra tout un week-end débattre de ses films fraîchement restaurés (les 2 et 3 octobre au cinéma Jean Gabin)…

– Un cycle “Cinéma Russe”. A l’occasion de l’année de la Russie, les programmateurs ont choisi de proposer une conférence sur le cinéma russe – de la période soviétique à nos jours – et de présenter quelques oeuvres marquantes (Quand passent les cigognes, Octobre, Le retour, Tsar) (au cinéma Jean Gabin et au centre culturel du Figuier Blanc)

– Des séances “Jeunes Cinglés” pour les cinéphiles en culotte courtes de 2 ans, jusqu’à 12 ans et plus…

Jeunet Enfin, un cycle sera consacré à celui qui sera cette année l’invité d’honneur de la manifestation : le cinéaste Jean-Pierre Jeunet.
Le bonhomme viendra rencontrer le public à l’issue de la projection de son dernier film, Mic-macs à tire-larigot (le 25 septembre à 20h30, au centre culturel du Figuier Blanc)   
Hé oui, maintenant la banlieue, ce ne sont plus des enfants perdus dans la cité, mais La cité des enfants perdus… Les temps changent !
En tout cas, cette fête du 7ème art ne change pas : toujours aussi sympathique, chaleureuse et vivante…

Alors, tous à Argenteuil pour une piqûre de rappel !

informations & programme : site de la ville d’Argenteuil 

___________________________________________________________________________

SHARE
Previous article“Twelve” de Joel Schumacher
Next articleAmours chiennes
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY