Capitaine:
Mais!!! Quelle impudence colossale! Qui êtes-vous? 

Chico: Du calme! Nous sommes de gros actionnaires de cette compagnie maritime…

Capitaine: Mon oeil! Vous m’avez tout l’air de passagers clandestins, oui !

Groucho: N’oubliez pas, mon bel ami, que les gros actionnaires d’hier sont les passagers clandestins de demain.

Capitaine: Vous leur ressemblez trait pour trait!

Chico: Ah oui? Et à quoi ressemblent-ils?

Capitaine: L’un d’eux se balade avec une grosse moustache noire…

Groucho: Moi aussi! Si j’avais le choix, je préférerais mille fois me balader avec une petite blonde! Vous n’espérez pas qu’une moustache noire puisse se promener seule? Même une moustache noire finit par se sentir seule le soir!

Chico: Quand la barbe de mon grand-père arrivera, j’aimerais la présenter à votre moustache…

Groucho: Je lui en toucherait deux mots, à ma moustache. Dites-moi, la barbe de votre grand-père a-t-elle de la fortune?

Monnaie de singe

               Eddie Baker, Chico Marx, Groucho Marx
               dans Monnaie de singe de Norman Z. McLeod 

SHARE
Previous article“Incendies” de Denis Villeneuve
Next articleScaramouche, la mort, les fringues
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY