Pour ressentir quelques frissons, rien de tel que la montagne… Non, je ne parle pas de la neige qui tombe sur les stations de sports d’hiver, ni du froid glacial qui vous fait chanter « Quand te reverrai-je, pays merveilleux… » quand vous êtes bloqués sur un télésiège…
Vous pouvez éprouver des frissons en étant bien au chaud dans une salle de cinéma, en regardant des films qui font peur… Brrr…
Ca vous tente ? Alors deux festivals pour vous, un grand et un petit…

______________________________________________________________________________________________________

● 17ème Festival Fantastic’arts de Gérardmer (88)
  
– du 27 au 31 janvier 2010 –

Gerardmer 2010 On commence par le grand, le célèbre festival du film fantastique de Gérardmer, dans les Vosges. Pas d’info sur la programmation pour le moment. Comme souvent avec l’organisateur du festival, Le Public Système, le programme ne sera communiqué que quelques jours avant le début des festivités.
Tout ce que l’on sait pour l’instant, c’est que le jury sera présidé par le cinéaste américain John McTiernan (pas mal…) et qu’une section thématique sera consacrée au Silence dans le cinéma fantastique. Du genre, « dans l’espace, personne ne vous entendra crier »…
Il vous faudra donc guetter les news sur le site officiel pour en savoir plus…

Renseignement et programmes : Festival Fantastic’arts

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

● 2ème Festival des maudits films Fantastic’arts -  Grenoble (38)
  
– du 27 au 30 janvier 2010 –

maudits films 2010 Le petit, lui, se situe à Grenoble et en est à sa seulement deuxième année d’existence.
Le Festival des maudits films propose une programmation bis fort sympathique, qui risque de faire pâlir de jalousie nos amis de L’étrange Festival.
Jugez plutôt : Ca commence avec l’avant-première d’Amer, un hommage au giallo signé Hélène Cattet et Bruno Forzani et multiprimé dans les festivals du genre.
Ca continue avec la projection de classiques tels que L’invasion des profanateurs de sépultures de Don Siegel, Le temps du massacre de Lucio Fulci, Hercule contre les vampires de Mario Bava, La chambre des tortures de Roger Corman, et le film qui a été désigné comme étant le plus mauvais de tous les temps, le Plan 9 from outer space, d’Ed Wood. Oldies but goodies !

Renseignement et programmes : Festival des maudits films

___________________________________________________________________________________________________________________________________________

SHARE
Previous articleIl est venu le temps des festivals…
Next articleLa réplique poétique de la semaine
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY