21ème Festival Drôle d’endroit pour des rencontres – Bron (69)
– du 25 au 29 janvier 2011 –

drole d'endroit 2012 Drôle d’endroit pour des rencontres, la ville de Bron?
Plus vraiment en fait, car cela fait quand même 21 ans que ce sympathique festival existe et propose à son public des échanges de qualité autour d’une belle programmation de films français, n présence des cinéastes et/ou des comédiens.

A l’affiche cette année, Une bouteille à la mer de Thierry Binisti, avec Agathe Bonitzer, qui fera l’ouverture, mais aussi Zarafa, le film d’animation de Rémi Besançon et Jean-Christophe Lie, Fleurs du mal de David Dusa avec Alice Belaïdi, La désintégration, le nouveau film de Philippe Faucon, Possession d’Eric Guirado, et bien d’autres choses encore.

Plus des films déjà sortis, mais également projetés en présence des équipes ou de personnalités invitées telles que François Bégaudeau : Let my people go de Mikael Buch, Ici-bas  de Jean-Pierre Denis, L’oiseau d’Yves Caumon, Les Chants de Mandrin de Rabah Ameur-Zaïmèche…

Le festival se bouclera en fanfare (jeu de mot) avec la projection du film Le Grand’Tour  sur les tribulations pédestres d’une petite fanfare (d’où le jeu de mot…) allant de fête en fête et de ville en ville…

Alors, à pied, en vélo, en voiture, en train, en hélicoptère, en navette spatiale ou le moyen de locomotion que vous voulez, allez donc faire un petit tour dans la région Rhône-Alpes pour faire le plein de cinéma et de  débats cinéphiles dans une ambiance sympathique.

Renseignements et programmes : Drôle d’endroit pour des rencontres

SHARE
Previous articleFantastic’arts Gérardmer 2012
Next articleTheo Angelopoulos 1935-2012
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY