● 19ème Festival Fantastic’arts de Gérardmer (88)
– du 25 au 29 janvier 2011–

Gerardmer 2012Vive le sang, vive le sang, vive le sang d’hiver,
Plein de monstres et de psychopathes
derrière les sapins verts.
Vive le sang, vive le sang, vive le sang d’hiver
Pour faire le plein de ciné
les morts sortent de d’sous terre
…”

Hé! Comment ça, ce ne sont pas les bonnes paroles de cette fameuse comptine?!?
C’est pourtant comme ça qu’on la chante à Gérardmer, du moins le temps du festival Fantastic’arts, dédié, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, au cinéma fantastique et aux films d’horreur.
Pendant cinq jours, les spectateurs vont pouvoir frissonner d’autre chose que de froid en découvrant un florilège de la production cinématographique mondiale en matière de cinéma de genre.

The Moth Diaries_002555.cr2 Un jury de professionnels très “ciné/BD” cette année, puisque présidé par Enki Bilal et comptant dans ses rangs Johan Sfar et Tomer Sisley, devra choisir ses lauréat parmi les neuf films en compétition, dont les attendus Beast  de Christoffer Boe, The Awakening de Nick Murphy ou The Moth diaries de Mary Harron.
La compétition de courts-métrages sera, elle, arbitrée par un jury dirigé par Jean-François Rauger, directeur de la programmation de la Cinémathèque Française.

Twixt - 2 A côté de ces deux jolies compétitions, un panorama des meilleures productions récentes permettra de découvrir ou redécouvrir Beyond the black rainbow, The Theatre Bizarre, The Woman de Lucky McKee, ou le déjanté Norwegian ninja. Sans oublier quelques belles avant-premières telles que Twixt (celui qui a dit “deux doigts coupe-faim », tu sors…), le nouveau F.F. Coppola, Le Petit Poucet version Marina De Van, Chronicle ou quelques films très apocalyptiques, 2012 oblige : The Divide de Xavier Gens, The Day, Perfect sense

Ajoutons à cela une sélection “Extrême” au titre alléchant, où l’on suivra attentivement Mother’s day pour vérifier que Darren Lynn Bousman peut faire mieux que les Saw-ttises auxquelles il nous a habitué.
Plus une nuit fantastique placée sous le signe de l’humour (avec notamment Tucker & Dale fightent le mal) et une nuit SYFY autour de quelques épisodes des séries Warehouse 13 et Alphas.

L’invité d’honneur de ce 19ème festival sera une des plus célèbres trognes du 7ème art, l’acteur Ron Perlman, qui viendra parler de trois de ses plus beaux rôles, ceux du Nom de la rose, de La Cité des enfants perdus et de Hellboy.

Et comme d’habitude, le festival proposera de nombreuses animations autours d’autre formes d’expression artistique : expos, salon littéraire, espace jeux vidéo…
De quoi satisfaire les festivaliers dans une ambiance conviviale…

Vive le sang, vive le sang, vive le sang d’hiver,
belles rencontres et films sympas,
Et bienvenue à Gérardmer…

Renseignement et programmes : Festival Fantastic’arts

SHARE
Previous article“Café de Flore” de Jean-Marc Vallée
Next articleDrôle d’endroit pour des rencontres 2012
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY