on body and soul - 1

Ours d’Or : On Body & Souls
d’Ildyko Enyedi(Hongrie)
Ours d’Argent –
Grand Prix du Jury :
Félicité
d’Alain Gomis (Sénégal, France, Belgique)
Ours d’Argent –
Prix Alfred Bauer de l’innovation :
Agnieszka Holland (Pologne) pour
Pokot
Ours d’Argent
du Meilleur Réalisateur :
Aki Kaurismäki (Finlande) pour
L’Autre côté de l’espoir
Ours d’Argent
de la Meilleure Actrice :
Kim Min-hee (Corée du Sud) pour
On the beach at night alone
de Hong Sang-soo
Ours d’Argent
du Meilleur Acteur :
Georg Friedrich (Autriche) pour
Bright Nights
de Tomas Arslan
Ours d’Argent
du Meilleur Scénario :
Sebastian Lelio & Gonzalo Maza (Chili) pour
Una mujer fantastica
Ours d’Argent de la Meilleure Contribution Artistique : Dana Bunescu pour le montage de
Ana, mon amour
de Calin Peter Netzer
Prix GWFF du
Meilleur Premier Film :
Summer 1993
de Carla Simon (Espagne)
Prix Glashütte du
Meilleur Documentaire :
Ghost hunting
de Raed Andoni (Palestine)
Ours d’Or du
Meilleur Court-Métrage :
Cidade Pequina
de Diogo Costa Amarante (Portugal)
Ours d’Argent du Court-Métrage : Ensueño en la Pradera
d’Esteban Arrangoiz Julien (Espagne)
Prix Audi du Court-métrage : Street of Death
de  Karam Ghossein (Liban)
Mention à : Centauro
de Nicolás Suárez (Argentine)
SHARE
Previous article[Berlinale 2017] “Ana, mon amour” de Calin Peter Netzer
Next article[Berlinale 2017] Prix Annexes
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY