3ème Festival du film policier – Beaune (21)
   – du 30 mars au 03 avril 2011 –

Beaune 2011 On connaissait Beaune pour ses grands crus viticoles et la célèbre vente aux enchères des Hospices. On peut désormais rajouter que la cité bourguignonne est également connue pour son festival de films policiers.
C’est en effet la troisième fois que ce festival, jadis organisé à Cognac, prend ses quartiers dans le cinéma de la ville, pour le plus grand plaisir des cinéphiles amateurs de polar sous toutes ses formes.

Au programme de cette troisième édition, plusieurs hommages, des rétrospectives et quelques inédits en avant-première.
Déjà, le festival rendra hommage à Claude Chabrol, qui nous a quitté l’an passé. Il avait été président du jury lors de la première édition et a signé de nombreux polars mémorables. Une dizaine de ses films, parmi les plus récents seront présentés, notamment le dernier Bellamy, timidement accueilli par le public, mais que nous avons, nous, beaucoup aimé…
Autre disparu auquel la manifestation entend  saluer : Alain Corneau, dont le magnifique Série noire sera projeté.

Ensuite, les organisateurs ont choisi de célébrer, en sa présence, les cinquante ans de carrière de l’actrice et réalisatrice Mireille Darc. Cet hommage se fera notamment à travers quelques films de George Lautner, dont elle fut l’égérie dans les années 1960, mais aussi du fameux Grand blond avec une chaussure noire d’Yves Robert. Mireille Darc est par ailleurs membre du jury cette année à Beaune.
Enfin, le travail du cinéaste et comédien MIchele Placido sera également mis en lumière, à travers quatre de ses films, dont le très bon Romanzo criminale et Vallanzasca, oeuvre sur l’histoire d’un des plus grand gangsters italien des années 1970, qui fera office de film d’ouverture.

Parmi les autres personnalités présentes, citons le cinéaste Frédéric Schoendoerffer qui donnera une leçon de cinéma au Palais des Congrès de Beaune, et Claude Lelouch, qui viendra présenter un sympathique documentaire sur sa carrière, D’un film à l’autre.

Sinon, après Paris en 2009 et New-York en 2010, le festival a choisi de célébrer une autre ville ayant servi de décor à d’innombrables polars, un peu plus à l’est cette fois puisqu’il s’agit de Hong Kong. Au programme, six films  dont Time and tide  de Tsui Hark ou Infernal affairs d’Alan Mak & Andrew Lau, plus The insider de Dante Lam, inscrit en compétition.
C’est peu, d’accord, et les films présentés ne sont pas des raretés, mais c’est l’occasion de les présenter sur grand écran, à un public qui ne les connaît pas encore.

Animal kingdom - 2

De toute façon, le coeur du festival reste quand même la compétition, ou plutôt les compétitions.
Déjà, la sélection officielle, mettant en concurrence huit titres très différents, dont les attendus Animal kingdom et L’affaire Rachel Singer. Ensuite, la compétition “Sang neuf” comportant des films qui abordent le genre sous des angles originaux. 
La première sera arbitrée par un jury présidé par Régis Wargnier et composé de Mireille Darc, Linh Dan Pham, Florence Pernel, Stefano Accorsi, Fred Cavayé, Clovis Cornillac, Thierry Frémont et Gael Morel.
La seconde sera départagée par un mini-jury comprenant Valérie Expert, Léa Fazer, Florence Thomassin, Jean-Christophe Grangé, sous le patronage de Frédéric Schoendoerffer.

Niveau avants-premières, le festival propose cette année La Proie, le nouveau film d’Eric Valette, Le Flingueur, blockbuster d’action musclée avec Jason Statham ou Source code, second film de Duncan Jones après le très valable  Moon.

source code - 2

Voilà donc un programme très chargé pour une manifestation un peu trop courte. Toutes ces séances sont en effet concentrées sur quatre petites journées, ce qui ne permet pas de tout voir. C’est un peu la limite de ce festival sympathique et convivial où il y en a quand même pour tous les goûts. Polar hexagonal, américain ou asiatique, classique ou moderne, humoristique ou très noir, tous publics ou ultra-violent…

Et si cela ne vous inspire pas, vous pouvez toujours prétexter vous rendre à ce festival pour les films et vous éclipser discrètement vers d’autres salles obscures où vous attendent quelques bonnes bouteilles millésimées…

Hé! Qui a dit que je me suis trahi !?! Je serai bien à Beaune pour voir des films, et vous aurez d’ailleurs droit à mon habituel compte-rendu de festivalier pour vous en assurer. Cela dit, si le rythme de projections est tranquille, cela laisse du temps pour aller visiter quelques caves et se faire un bon gueuleton à la Part des anges ou au comptoir des tontons…
Ah mince, j’en salive déjà, c’est malin…

Renseignements et programme : Festival du film policier de Beaune

SHARE
Previous article– Une vie sans Barjot, de Appollo & Oiry –
Next articleLes répliques (barbues) de la semaine
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY