● 34ème Festival International du Film d’animation – Annecy (74) 
    –
du 7 au 12 juin 2010 –

Annecy animation  2010 C’est la 34ème édition de ce qui est aujourd’hui le plus grand festival mondial dédié au cinéma d’animation, sous toutes ses formes, mais cela fait cinquante ans que la manifestation existe (elle était biennale jusqu’en 1998, avant de devenir annuelle). Et un demi-siècle, ça se fête !

Plus de cinquante invités prestigieux honoreront de leur présence  la cité savoyarde. Parmi eux, Jeffrey Katzenberg, qui présentera la nouvelle production Dreamworks : Shrek 4, il était une fin mais aussi Nick Park et Peter Lord,  Michel Ocelot, Matt Groening, Florence Miailhe et autres cadors de l’animation qui viendront pour des dédicaces, des débats et des rencontres avec le public…

Le festival se remémorera ses plus belles découvertes avec un panorama des films primés à Annecy, par décennie. Et rendra justice à quelques oeuvres injustement oubliées au palmarès des éditions précédentes, mais ayant marqué les esprits des cinéphiles et ayant été primées ailleurs.
La manifestation sera également axée sur l’évolution du cinéma d’animation au cours du siècle dernier, avec notamment un programme présenté par Marcel Jean, proposant cinquante très courts réalisés par des grands noms de l’animation et permettant de retracer l’histoire du genre au fil des années…

Mais évidemment, l’essentiel de la programmation reste centré sur la compétition internationale de courts et de longs-métrages, et les avants-premières événements.
On attend la projection de L’Illusioniste, le nouveau film de Sylvain Chomet, celle des nouvelles aventures de l’ogre vert, donc, ou celle de Moi, moche et méchant, produit par Universal Pictures et proposé en 3D relief.
Le cinéma en relief ayant le vent en poupe, les studios tentent d’ailleurs de redonner une deuxième jeunesse à leurs films-phares. Ainsi, Pixar a relooké les deux premiers Toy Story pour leur donner plus d’ampleur grâce aux désormais fameuses lunettes à obturation LC… Le résultat sera offert aux festivaliers, histoire d’attendre la sortie du troisième opus, cet été…

La compétition longs-métrages proposera des films déjà sortis comme Fantastic Mr Fox ou Kerity la maison des contes, mais aussi d’autres oeuvres en avant-première, comme Summer Wars, qui s’annonce bien barré…
La compétition courts sera également de haut niveau, avec notamment des oeuvres de Bill Plympton, Mamoru Oshii ou Andreas Hykade, ou des pépites découvertes à Cannes comme Love Patate
N’oublions pas les autres sections compétitives : séries télévisées d’animation, programmes spéciaux, vidéoclips ou films de fin d’études, souvent vectrices de belles surprises. Et un hommage rendu au cinéma d’animation argentin. 

A cette programmation gigantesque, forte de plus de 200 films, tous formats et supports confondus, il faut ajouter tous les événements autour du festival, dont les ateliers dédiés aux métiers du cinéma d’animation, et le travail sur des oeuvres encours de réalisation. Cette année, l’accent sera de surcroît mis sur le travail des doubleurs, avec, pour la première fois, un “concours de voix”.

Bref, souhaitons un bon anniversaire à cette véritable institution (apparemment deuxième plus gros festival français après Cannes en termes de logistique et de moyens), qui, pour ses cinquante printemps, cumule animation et animations…
  

Renseignement et programmes : Festival du Film d’animation d’Annecy

_________________________________________________________________________

SHARE
Previous article“Enter the void” de Gaspar Noé
Next article“La tête en friche” de Jean Becker
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

2 COMMENTS

  1. Le 9 juin 2010 Patrice LECONTE est devenu le parrain officiel de l’Association THIBFILMS.

    C’est en pleine production et dérushage que nos quatre garçons dans le vent, fondateurs de l’association THIBFILMS viennent, à 16 ans, de soulever l’enthousiasme de Patrice LECONTE (cinq fois César du meilleur réalisateur). Ce dernier est devenu le parrain très officiel de cette association créée il y a tout juste quelques semaines.

    Riche de talents, de passions, Serge BROMBERG ne s’y était pas trompé en confiant à Thibault COMTE (fin 2009), le réalisateur de l’équipe, la responsabilité de pouvoir produire un film documentaire sur les 50 ans du Festival.

    Depuis Tibault a constitué son équipe où tous sont complémentaires, tous jouent à la perfection: Jim BIERTON aux logiciels d’animation, Loris CARRON aux logiciels de montage, Yohan DOURILIN à la prise de vue et à la post-production.

    L’Association va ouvrir ses premiers cours et stages pour “mordus” du film d’animation et de la bande dessinée, du film documentaire et de fiction. Des cours pour les 12/18 ans passionnés, pour les jeunes qui veulent faire, apprendre, comprendre, réaliser et produire.

    Avec un parrain comme Patrice LECONTE, le soutien de Serge BROMBERG et de la CITIA, nul doute que ces jeunes n’ont pas fini de nous surprendre. Déjà ils parlent d’une association différente, éco-responsable, soucieuse de son impact social. Nul doute qu’avec ces exigences les soutiens financiers ne tardent pas. Pour l’heure des discussions s’engagent sur la diffusion de ce documentaire dont le titre est désormais arrêté: Fifty/Fifty

    http://www.thibfilms.com

    tél 06 01 82 02 92

LEAVE A REPLY