Les chroniqueurs d’Angle[s] de vue n’ayant pas le don d’ubiquité, il leur a été impossible d’assister à plus de trois jours du Festival de films de femmes de Créteil cette année…
A leur plus grand regret ! Car la programmation semblait d’assez bonne tenue et, sur ce que nous avons pu en voir,  l’organisation a été nettement améliorée par rapport aux précédentes éditions.
Vous trouverez ci-après le carnet de bord du festival 2010, compte rendu détaillé du week-end de projections par Boustoune, ainsi que le palmarès complet de cette 32ème édition et, comme de coutume, les notes attribuées aux films vus pendant le festival.

Créteil 2010 

Carnet de bord du festival :

Un week-end au Festival de films de femmes de Créteil

Palmarès :

Pudana - 2 

Grand prix du jury 
Meilleur long-métrage fiction
Pudana, last of the line (Finlande)
de Anastasia Lapsui & Markku Lehmuskallio
Prix du public
Meilleur long-métrage fiction
When we leave (Allemagne)
de Feo Aladag
Prix Anna Politovskaia 
Meilleur documentaire
War and love in Kabul (Allemagne)
de Helga Reidemeister
Prix du public
Meilleur documentaire
The sun behind the clouds (Inde/Royaume-Uni)
de Ritu Sarin & Tenzing Sonam
Prix Graine de Cinéphage
long-métrage fiction
My queen Karo (Belgique)
de Dorothy Van den Berghe
Prix Canal +
Meilleur CM international
Dream Walker (Taïwan)
de DJ Chen Yin-Jung
Prix Paris Est Créteil
Meilleur CM européen
Me & My Nose (Danemark/Suède)
de Ziska Szemes
Prix Beaumarchais
Meilleur CM francophone
C’est gratuit pour les filles (France)
de Marie Amachoukeli & Claire Burger
Prix du public
Meilleur CM international
Me & My Nose (Danemark/Suède)
de Ziska Szemes
Prix du public
Meilleur CM français
Un transport en commun (France)
de Dyana Gaye

Notes de la rédaction :

●●●● 
●●●●  Mélodie pour orgue de barbarie (Ukraine) de K.Mouratova
●●●●○○  Le dernier été de la Boyita (Argentine) de J.Solomonoff – L’enfant endormi (Belgique/Maroc) de Y.Kassari – El general (Mexique) de N.Almada – My daughter (Malaisie) de C.Lim-Lay Kuen – Sia, le rêve du python (Burkina Faso) de D.Kouyaté – Daughters (Chine) de C.Zhao (CM) – Felicità (Georgie) de S.Aleksi arlos Carrera (CM) – Too damn late (Norvège) de A.M.Nilsen & M.Antolini (CM) – Dream Walker (Taiwan) de DJ.C.Yin-Jung (CM) – Seydou (France) de M. & D.Coulin
●●●○○ Blessed (Australie) de A.Kokkinos – Quand la ville mord (France) de D.Cabrera – She, a chinese (Royaume-Uni) de X.Guo
●●○○ Waterloo (France) de L.Sanchez –
○○○○ Asylum (France) de C.Bernstein
○○○○
SHARE
Previous article2ème Festival du film policier de Beaune –
Bilan & Palmarès
Next articleDécès de Sotigui Kouyaté
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

1 COMMENT

LEAVE A REPLY