● 8ème Festival Paris Cinéma – Paris (13ème et autres arrondissements) 
    –
du 3 au 13 juillet 2010 –

paris cinéma 2010 - 21Comme chaque été depuis 2002, le cinéma prend ses quartiers d’été dans la capitale française, dix jours durant, offrant à tous ceux qui ne sont pas encore partis en vacances l’occasion de se consoler en visionnant de nombreux films et en faisant de belles rencontres.

Cette année, le festival a pour marraine et invitée d’honneur la divine Jane Fonda.
Au cours de la manifestation, les cinéphiles auront plusieurs occasions de rencontrer cette grande actrice américaine, également productrice et citoyenne engagée. Pas pour la masterclass donnée à la Filmothèque du Quartier Latin, hélas, car elle affiche d’ores et déjà complet. Mais pour les projections de On achève bien les chevaux de Sidney Pollack (samedi 3 juillet à 19h30 à la Filmothèque du Quartier Latin) ou Klute d’Alan Pakula (dimanche 4 juillet au MK2 Bibliothèque), c’est encore jouable…
Une rétrospective d’une quinzaine de films sera projeté tout au long de ces dix jours, toujours à la Filmothèque…

Autre invité de marque, le cinéaste M. Night  Shyamalan, qui viendra présenter l’avant-première de son dernier film Le dernier maître de l’air, adaptation du dessin-animé “Avatar” (aucun lien avec le film de Cameron), en relief s’il-vous-plaît.
Cette fois, cela se passe le samedi 10 juillet au Gaumont Opéra, qui projetera aussi la rétrospective de ses films.
Une masterclass est également prévue le vendredi 9 juillet, même lieu… Mais là encore, ça risque d’être vite complet… Oulah, je vois des gens qui sont morts de dépit…

night shymalan

Comme il n’y a pas que les américains dans la vie, le Festival a aussi invité des français.
Tout d’abord le réalisateur Eugène Green dont les oeuvres complètes, singulières et profondément décalées, seront projetées au MK2 Bibliothèque. Deux rencontres prévues avec cet auteur atypique : la première pour la projection de La religieuse portugaise le vendredi 9 juillet à 21h au MK2 Bibliothèque. La seconde à la BNF, le dimanche 11 juillet à 17h30, pour une leçon de cinéma…

Ensuite, l’acteur/réalisateur Louis Garrel à qui sera donnée carte blanche.
Le jeune homme y présente son travail d’acteur en une dizaine de films (Filmothèque), son travail de réalisateur de court-métrage (projection du Petit tailleur le 6 juillet à 19h au MK2 Bibliothèque) et ses coups de coeur (soirée spéciale le 7 juillet à 20h à la Filmothèque)

Comme chaque année, la manifestation met en lumière la cinématographie d’un pays donné. Après la Turquie l’an passé, c’est le Japon qui sera honoré cette année, à travers plusieurs rétrospectives et événements :

Inédits du Japon (MK2 Bibliothèque) :
programmation d’une quarantaine de films courts et longs, dont un signé Kyoshi Kurosawa et un autre signé Hirokazu Kore-Eda…

anges violés

Hommage à Koji Wakamatsu (Forum des Images / MK2 Bibliothèque) 
Le grand cinéaste japonais, méconnu en France, aura lui aussi droit à sa masterclass le 4 juillet à 17h à la BNF.
Une nuit complète lui est consacrée au Forum des images le 3 juillet, avec en point d’orgue son chef d’oeuvre, Les Anges violés.
Toujours au Forum des images, il viendra débattre de son avant-dernier film United red army, le 4 juillet à 18h30.
Enfin, il présentera en avant-première son nouveau film, Soldat Dieu, le 5 juillet à 19h, au MK2 Bibliothèque, accompagné de son actrice Shinobu Terajima.

Celle-ci viendra également présenter Vibrator de Hiroki Ryuchi, le 3 juillet à 17h30, au MK2 Bibliothèque.
Autre actrice à l’honneur, la belle Rinko Kikuchi, admirée dans le Babel d’Alejandro Gonzales Iñarritu et vedette du beau film d’Isabel Coixtet, Map of the sounds of Tokyo, toujours scandaleusement inédit en France malgré sa sélection cannoise l’an passé. Elle viendra le défendre le 6 juillet à 19h au MK2 Bibliothèque…

Hommages à des cinéastes disparus (Maison du Japon / Cinémathèque Française)
Difficile de parler du cinéma japonais sans évoquer Akira Kurosawa. La Cinémathèque lui rend hommage avec une belle rétrospective de ses films.
La Maison du Japon, elle, présentera le travail d’un autre cinéaste, Sadao Yamanaka.
Deux figures majeures de la cinématographie nippone qui planeront sur le festival comme des fantômes…

D’ailleurs, en parlant de fantômes, le Centquatre propose du 10 au 12 juillet, à la tombée de la nuit, un film mettant en scène des spectres japonais : Dark water, La mort en ligne, Kairo vous feront frissonner d’effroi… [Note du rédac’chef : PaKa, tu veux servir d’envoyé spécial ? ]

Ajoutons à cela, une nuit One Piece (Forum des Images), une programmation pour enfants (idem), un cycle “Le Japon vu par…” (MK2 Quai de Seine) 

Mais Paris Cinéma, c’est aussi quelques avant-premières attendues.
En tête, Toy Story 3, à qui une journée complète sera consacrée, avec la projection de toute la trilogie en relief (le 11 juillet au Gaumont Opéra) 
Citons également les films primés à Cannes, dont la palme d’or Oncle Boonmee, le grand prix du jury Des hommes et des Dieux, et d’autres non-primés, toutes sections confondues, Pieds nus sur les limaces, L’Arbre, Les amours imaginaires
Ou bien le nouveau Gabriele Muccino, Encore un baiser, D’amour et d’eau fraîche d’Isabelle Czajka, L’âge de raison, avec Sophie Marceau. Et des dizaines d’autres titres plus alléchants les uns que les autres…
Dingue, ce festival où il y a toujours plus de choses à voir. Trop, même…

Car Paris Cinéma, à la base, c’est surtout une compétition internationale de longs-métrages, qui du coup, se retrouve un peu noyée dans la masse (dommage ! )
Les films seront jugés par différents jurys, dont un grand jury comprenant quelques têtes sympathiques comme Valérie Donzelli, Elia Suleiman, Tom Novembre… Et un jury de blogueurs ciné comportant quelques-uns de nos confrères et néanmoins amis, Laterna Magica, Sur la route du cinéma, In the mood for cinema, Rob Gordon…

Pour assister aux séances, il est possible d’acheter un Pass à 30€, ou de payer à la séance (5€, sauf séances 3D, nuits et séances spéciales ou cartes illimitées si acceptées)

Voilà, si on ajoute aussi la brocante du cinéma le 10 juillet sur le parvis du MK2 Bibliothèque, je crois que vous avez un aperçu assez complet de ce que peut être cette grande fête du cinéma, en lettres capitales…

Renseignements et programmes complets : Paris Cinéma

_________________________________________________________________________

SHARE
Previous article“Les Petits ruisseaux” de Pascal Rabaté
Next article“Tournée” de Mathieu Amalric
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

1 COMMENT

LEAVE A REPLY