pigeon-sat-on-a-branch

Compétition Officielle

Lion d’Or : A pigeon sat on a branch reflecting on existence
de Roy Andersson (Suède)
   
Grand Prix : The Look of silence
de Joshua Oppenheimer (Danemark, Indonésie)
   
Lion d’Argent du
Meilleur Réalisateur
:
Andreï Konchalovsky
pour The Postman’s white nights (Russie)
   
Coupe Volpi de la
Meilleure Actrice :
Alba Rohrwacher
pour Hungry hearts de Saverio Costanzo (Italie)
   
Coupe Volpi du
Meilleur Acteur
:
Adam Driver
pour Hungry hearts de Saverio Costanzo (Italie)
   
Prix Marcello Mastroianni du Meilleur jeune talent : Romain Paul
pour Le Dernier coup de marteau d’Alix Delaporte (France)
   
Prix spécial du jury : Sivas
de Kaan Mujdeci (Turquie)
   
Prix du scénario : Tales
de Rakshan Banietemad (Iran)
   
Lion du Futur
Meilleur Premier Film :
Court
de Chaitanya  Tamhane (Inde)

Court - 2
Orizzonti

Meilleur film : Court
de Chaitanya Tamhane (Inde)
   
Meilleur réalisateur : Naji Abu Nowar
pour Theeb (Arabie  Saoudite)
   
Prix d’interprétation : Emir Hadzihafizbegovic
pour These are the rules d’Ogjen Svilicic (Croatie)
   
Prix spécial du jury : Belluscone una storia siciliana
de Franco Maresco (Italie)
   
Prix du Meilleur
Court-métrage :
Maryam
de Sidi Saleh (Indonésie)
   
Nomination pour les European film awards : Pat- Lehem
de Idan Hubel (Israël)
   

 

une journée

Venice Classics

Meilleur documentaire sur le cinéma : Animata resistanza
de F.Montagner et A.Rigotto (Italie)
   
Meilleur film restauré :
Une journée particulière
d’Ettore Scola (Italie)

Prix de prestige

Lion d’Or
pour leur carrière :
Frederik Wiseman
Thelma Schoomaker
   
Prix Jaeger-LeCoultre
Glory to the filmmaker
 
James Franco
   
Prix L’Oreal :  Valentina Cervi
   
Prix Persol :  Frances McDormand
SHARE
Previous article[Mostra de Venise 2014] Jour 10 : Le Facteur sonne toujours deux fois
Next article[Mostra de Venise 2014] Jour 11 : Un pigeon en or et un film qui endort
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY