33ème Festival International de Films de Femmes – Créteil (94)
   – du 25 mars au 03 avril 2011 –

Créteil 2011 Beaucoup de choses au programme de la 33ème édition du FIFF de Créteil, qui reste l’une des plus grandes et des plus dynamiques manifestations européennes consacrée au travail des réalisatrices.

Déjà, une compétition internationale de longs-métrages de fiction, qui s’ouvrira par le dernier film de la mexicaine Maria Novaro, Las buenas hierbas, et qui comprend entre autre, le nouveau film de Charlotte Silvera, Escalade.
Mais aussi des compétitions de longs-métrages documentaires, de courts-métrages français et internationaux et la compétition Graine de cinéphage…

Ensuite, une thématique consacrée aux cinéastes du sud de l’Europe ; Grèce, Italie, Espagne, Portugal, Balkans.
Dans ce cadre-là, la documentariste Cecilia Mangini donnera une masterclass et un hommage sera rendu à la scénariste italienne Suso Cecchi D’Amico avec la projection de Nuits Blanches de Luchino Visconti. Sera également projetée l’intégrales des films de la cinéaste portugaise  Teresa Villaverde, qui sera présente pour débattre de son terrifiant Transe. Il y aura aussi, en avant-première, la  projection de Attenberg, de la grecque Athina Rachel Tsangari, une soirée consacrée à la cinéaste espagnole  Pilar Miro et pleins de films venus des pays précités…

Pour compléter cette programmation à l’accent très latin, le traditionnel autoportrait est cette année offert à l’actrice espagnole Carmen Maura, qui sera à Créteil le 26 mars pour débattre avec le public, à l’issue de la projection de Ay Carmela ! de Carlos Saura. 

Au rayon des avants-premières, citons e-love, le nouveau film d’Anne Villacèque ou Meek’s Cutoff de Kelly Reichardt.
Ajoutons à cela une soirée “A la frontière des genres”, où des artistes se penchent sur les archives de l’INA. Et une soirée “French touch” mettant en lumière le talent des jeunes cinéastes française et composée d’une projection (Le deuxième cinéma de Jonathan Broda + Belleville Tokyo d’Elise Girard) et d’une table ronde.

Enfin, une soirée un peu particulière verra la rencontre de deux artistes underground “sulfureuses” : la cinéaste/performeuse Catherine Corringer et l’écrivain/cinéaste Virginie Despentes. La première effectuera une performance live sur un texte féministe culte de Valérie Solanas (“Scum Manifesto”). La seconde présentera son documentaire sur des féministes prônant une liberté sexuelle totale :  Mutantes (Féminisme Porno Punk).
Ca promet…

Bref, voilà un programme une fois de plus très fourni en oeuvres et rencontres en tout genre, et plein de belles promesses…

Cette année encore, Angle[s] de vue couvrira la première moitié de cette manifestation, et vous livrera ses impressions…
A bientôt, donc, pour notre chronique du festival… Et vivent les femmes !

Renseignement et programmes : FIFF de Créteil

SHARE
Previous article“Fighter” de David O. Russell
Next articleLe Chat sur un toit pleurant…
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY