69ème Festival International du Film de Cannes (Côte d’Azur)
– du 11 au 23 Mai 2016 –

copyright Lagency/Taste (Paris) - Le Mépris 1963 Studio Canal - Compagnie Cinematografica Champion SPA - tous droits réservés“69, année érotique…”
On ne sait pas si ces mots de Serge Gainsbourg chantés par Brigitte Bardot sont annonciateurs du contenu de ce 69ème Festival de Cannes. En revanche, les cinéphiles sont d’ores et déjà tout excités par la liste des films en sélection officielle, savant alliage de films de grands maîtres habitués de la Croisette et d’oeuvres de  jeunes talents prometteurs.

Les festivaliers seront heureux de retrouver des cinéastes ayant déjà raflé la précieuse Palme d’Or, comme les frères Dardenne (La Fille inconnue), Ken Loach (Moi, Daniel Blake), Cristian Mungiu (Baccalauréat), mais aussi d’autres cinéastes précédemment primés, comme Pedro Almodovar (Julieta), Andrea Arnold (American honey), Xavier Dolan (Juste la fin du monde), Bruno Dumont (Ma Loute), Nicole Garcia (Mal de pierres), Jim Jarmusch (Paterson), Brillante Mendoza (Ma’Rosa), Jeff Nichols (Loving), Olivier Assayas (Personal shopper), Sean Penn (The Last Face) ou Asghar Farhadi (Le Client).
Et tout le monde attend avec curiosité de découvrir Toni Erdmann, de l’Allemande Maren Ade, ou Aquarius du Brésilien Filho Kleber Mendonça, de nouveaux venus sur la Croisette, qui feront office d’outsiders.
On observera aussi le nouveau film d’Alain Guiraudie, qui après avoir emballé les festivaliers avec son Inconnu du Lac il y a trois ans, entrera dans le grand bain de la compétition officielle.
Pour le côté plus sulfureux, on attend beaucoup de Nicolas Winding Refn (The Neon Demon), Paul Verhoeven (Elle) ou Park Chan-Wook (Mademoiselle).

Pas mal, comme sélection, non? Surtout si on y ajoute quelques grands noms hors compétition. Jugez plutôt : Woody Allen (Café Society, présenté en ouverture), Steven Spielberg (Le Bon Gros Géant), Shane Black (the Nice guys), Jodie Foster (Money Monster), Na Hong-Jin (The Strangers)… Les cinéphiles Art & Essai purs et durs iront découvrir le nouveau film d’Albert Serra (La Mort de Louis XIV) tandis que les amateurs de films de genre veilleront jusque tard dans la nuit pour prendre le Train to Busan de Yeon Sang-Ho, un film d’infectés qui devrait secouer la Croisette.

A côté de cette sélection officielle, les festivaliers trouveront probablement leur bonheur dans les sections parallèles.
La section “Un Certain Regard” nous fera voyager d’un continent à l’autre, d’une culture à l’autre, avec des oeuvres venues d’Iran, de Singapour, d’Egypte, du Japon, d’Israël, des Pays-Bas, de Finlande… Parmi elles, citons les nouveaux films d’Eran Kolirin (Beyond the mountains and hills), Hirokazu Kore-Eda (After the storm) et Michael Dudok De Wit (La Tortue rouge, très attendu par les amateurs de films d’animation).

La Quinzaine des Réalisateurs offrira aussi de belles émotions aux cinéphiles, avec les films de Joachim Lafosse (L’Economie du couple), Pablo Larrain (Neruda), Alejandro Jodorowsky (Poésie sans fin), Paul Schrader (Dog eat dog)…

Enfin,  la Semaine de la Critique, fidèle à sa réputation, proposera essentiellement les oeuvres de jeunes cinéastes inconnus ou peu connus du grand public.
Victoria de Justine Triet, ouvrira les festivités, qui se termineront avec non pas un mais trois films réalisés par des actrices (Sandrine Kiberlain, Laetitia Casta et Chloë Sevigny).

Gageons que parmi tous ces films présentés, on trouvera bien quelques pépites aptes à plonger les spectateurs dans un état extatique, proche de l’orgasme cinématographique. Et si tous ne feront pas grimper aux rideaux les festivaliers, ils leur procureront sans doute de belles émotions cinématographiques et leur permettront de mieux appréhender le monde dans lequel nous vivons.
Pour ceux qui resteront de marbre devant les oeuvres, il ne restera plus qu’à fantasmer devant les stars, qui devraient être nombreuses à faire le voyage vers la Côte d’Azur.
C’est aussi cela, la magie du septième Art.

Dans tous les cas, cette 69ème édition du Festival de Cannes s’annonce riche en émotions et en éblouissements. On a hâte d’y être!

Informations : Site Officiel du Festival de Cannes

cannes 2016 bandeau

SHARE
Previous article[Beaune 2016] Palmarès Complet du 8ème Festival du Film Policier
Next article[Cannes 2016] “Café Society” de Woody Allen
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY