Winter sleep - 2

Compétition Officielle 

Palme d’Or : Winter sleep
de Nuri Bilge Ceylan ( Turquie)
   
Grand Prix du Jury : Les Merveilles
d’Alice Rohrwacher  (Italie)
   
Prix du Jury : Mommy 
de Xavier Dolan (Canada) et
Adieu au langage
de Jean-Luc Godard (Suisse)
   
Prix d’interprétation féminine : Julianne Moore pour
Maps to the stars de David Cronenberg (Canada)
   
Prix d’interprétation masculine : Timothy Spall pour
Mr Turner de Mike Leigh (Royaume-Uni)
   
Prix de la mise en scène : Bennett Miller pour
Foxcatcher (Etats-Unis)
   
Prix du scénario : Andrey Zviagintsev et Oleg Negin  pour
Leviathan d’Adrey Zviagintsev (Russie)
   
Caméra d’Or : Party girl
de Marie Amachoukeli, Claire Burger, Samuel Theis (France)
   
Palme du court-métrage : Leidi 
de Simon Mesa Soto (Colombie)
   
Mention spéciale : Aïssa
de Clément Trehin-Lalanne (France)  et
Ja vi elsker
de HHallvar Witzo (Norvège)


scene-from-the-movie-Skunk-by-Annie-Silverstein_144045

Cinéfondation

1er prix : Skunk 
d’Annie Silverstein (Etats-Unis)
   
2ème prix : Oh Lucy!
d’Atsuo Hirayanagi (Japon)
   
3ème prix : Lievito Madre
de Fulvio Risuleo (Italie) et
The Bigger picture
de Daisy Jacobs (Royaume-Uni)
   


Feher isten - 2

Un Certain Regard
 

Prix Un Certain Regard : White god
de Kornel Mundruczo (Hongrie)
   
Prix du jury : Turist 
de Ruben Ostlund (Suède)
   
Prix spécial du Certain Regard : Le Sel de la Terre
de Wim Wenders & Juliano Ribeiro Salgado (Allemagne)
   
Prix d’ensemble : l’ensemble des actrices de Party girl de Marie Amachoukeli, Claire Burger, Samuel Theis (France)
   
Prix du meilleur acteur : David Gulpilil  pour Charlie’s country  de Rolf de Heer (Australie)


Les combattants - 3

Quinzaine des Réalisateurs
 

Prix CICAE – Art cinema Award : Les combattants
de Thomas Cailley (France)
   
Prix SACD : Les combattants
de Thomas Cailley (France)
   
Prix Label Europa : Les combattants
de Thomas Cailley (France)
   
Prix Illy du court-métrage : Sem Coração
de Nara Normande et Tião (Brésil)
   
Mention prix Illy : Trece si prin perete
de Radu Jude (Roumanie
   
Carrosse d’Or : Alain Resnais


The tribe - 3

Semaine de la Critique
 

Grand Prix Nespresso : The Tribe 
de Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine)
   
Prix Révélation France 4 : The Tribe 
de Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine)
   
Aide de la Fondation GAN : The Tribe 
de Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine)
   
Prix SACD : Hope
de Boris Lojkine (France)
   
Prix découverte du court-métrage : A Ciambra
de Jonas Carpignano (Italie)
   
Prix Canal + : Crocodile
de Gaelle Denis (France)
   


Timbuktu - 3

Autres prix
 
  

Prix FIPRESCI – compétition officielle : Winter sleep de Nuri Bilge Ceylan (Turquie)
   
Prix FIPRESCI – Un Certain Regard : Jauja de Lisandro Alonso (Argentine)
   
Prix FIPRESCI – Sections parallèles : Les Combattants de Thomas Cailley (France)
   
Prix du Jury Oecuménique : Timbuktu
d’Abderrhamane Sissako (Mauritanie) 
   
Prix spécial du jury Oecuménique : Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique) pour l’ensemble de leur carrière
   
Prix François Chalais : Timbuktu
d’Abderrhamane Sissako (Mauritanie) 
 
Mention spéciale Prix François Chalais : Le Sel de la Terre
de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado & La Belle jeunesse
de Jaime Rosales (Espagne)
   
Queer Palm : Pride de Matthew Warchus (Royaume-Uni)
   
Palme Dog : Body et Luke pour le rôle de Hagen dans White God de Kornel Mundruczo (Hongrie)
   
Mentions spéciales Palme dog : Moujik pour Saint-Laurent de Bertrand Bonello (France) et Roxy pour Adieu au langage de Jean_Luc Godard (Suisse)
   
Prix Vulcain de l’Artiste-technicien : Dick Pope, chef opérateur de Mr Turner de Mike Leigh (Royaume-Uni)
   
Trophée Chopard : Adèle Exarchopoulos et Logan Lerman
   
Prix Media de l’Union Européenne : Danis Tanovic
   

 

Cannes-Poster-2014

SHARE
Previous article[Festival de Cannes 2014] Jour 10 : le casse-tête de la compet’
Next article[Festival de Cannes 2014] Jours 11 et 12 : Fort comme un Turc
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY