Tobias Lindholm
A l’occasion de la sortie de Hijacking, nous avons eu la chance de rencontrer son réalisateur et scénariste, Tobias Lindholm.
Son nom ne vous est probablement pas familier, mais vous avez peut-être déjà eu un aperçu de son talent de scénariste, puisqu’il a collaboré à la série Borgen et à écrit les scénarios de deux films de Thomas Vinterberg, Submarino et La Chasse.

Son second long-métrage en tant que réalisateur, Hijacking est un petit bijou de thriller. Construit autour d’un fait divers réel, l’abordage d’un cargo danois par des pirates somaliens, le film  ne repose que sur les négociations à distance entre les preneurs d’otages et le dirigeant de l’entreprise à qui appartient le bateau. Et malgré la simplicité du dispositif, le suspense est haletant.
Le cinéaste, lui, ne semble pas vraiment stressé. Il sait parfaitement comment concilier sa carrière de réalisateur avec celle de scénariste, tout en gardant du temps pour s’occuper de sa famille. Et il reste fidèle aussi bien à sa troupe d’acteurs (Pilou Asbaek, Soren Malling), à son équipe de tournage, qu’à ses principes d’écriture, axés sur le réalisme des histoires à raconter.

Rencontre filmée avec un jeune auteur attachant…

 

SHARE
Previous article“Moi, moche et méchant 2” de Pierre Coffin & Chris Renaud
Next article“Hijacking” de Tobias Lindholm
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY