● 36ème Festival du Film Américain – Deauville (14)
du 03 au 12 septembre 2010 –

Deauville USA 2010 Comme chaque début septembre, la plage et les planches de Deauville voient débarquer le cinéma américain dans toute sa diversité : blockbusters hollywoodiens et petits films indépendants, documentaires et films de fiction, grands classiques et petits nanars, oeuvres de cinéastes majeurs ou d’habiles faiseurs, vecteurs à superstars ou promoteurs  d’acteurs inconnus, mais qui ne devraient pas le rester très longtemps…
A cette flottille déjà conséquente, il faudra désormais ajouter les séries télévisées !

C’est en effet la grande nouveauté de cette 36ème édition du Festival du Film Américain. Au cours du week-end d’ouverture se tiendra “Deauville saison 1”, une rencontre professionnelle autour de l’écriture de scripts de séries télévisées, mettant face-à-face scénaristes français et américains. Cet échange sera accompagné de deux masterclass alléchantes, l’une avec David Chase, créateur de la série “Les Sopranos”, l’autre avec Clyde Phillips, le showrunner de “Dexter”, et de la projection d’épisodes inédits des nouvelles saisons de séries américaines attendues, telles que “True Blood”, “Dr House” ou “Treme” la nouvelle série de David Simon (“Sur écoute / The wire”)…
Le pari est risqué pour les organisateurs, qui comptent certainement sur cette programmation pour attirer de nouveaux spectateurs. Reste à voir si les amateurs de 7ème art verront d’un bon oeil cette intrusion de la télévision dans leur festival de cinéma, même s’il est vrai que la télévision américaine, depuis le début des années 1990 – avec “Twin Peaks”, “Friends” et consorts – produit des oeuvres d’intensité et de qualité artistique égales ou supérieures à bien des films…

dexter

De toute façon, le cinéma reste encore la principale attraction de la manifestation.
Les festivaliers pourront assister à la traditionnelle compétition de films indépendants, parmi lesquels Abel de Diego Luna, The myth of the american sleepover et Two gates of sleep deux films indie repérés dans les sections parallèles cannoises, ou Buried un thriller claustro qui s’annonce haletant.
Le jury, présidé cette année par Emmanuelle Béart, aura la lourde tâche de départager des films très différents de par leurs styles et leurs thématiques.

Egalement au programme, une belle sélection de documentaires (Les docs de l’oncle Sam) et une ribambelle d’avant-premières fort sympathiques :
Moi, moche et méchant, film d’animation qui s’annonce déjanté, Get low, un long-métrage qui réunit Sissy Spacek, Robert Duvall et Bill Murray, Kaboom, le délire apocalyptique de Greg Araki, Love & other impossible pursuits avec Natalie Portman et Lisa Kudrow, The debt, le nouveau John Madden, The kids are allright de Lisa Cholodenko, avec Annette Bening et Julianne Moore, ou encore You’ll meet a tall dark stranger, le dernier Woody Allen.
Joel Schumacher, lui, présentera Twelve, dont on espère qu’il sera meilleur que son Nombre 23 (en même temps, ce n’est pas trop difficile…)

annette_bening  terry-gilliam1  

Pour l’instant, peu d’indications sur les stars qui feront le déplacement dans la cité normande, et guère plus de détails sur les hommages qui seront rendus par le festival. On annonce juste la venue probable de Diego Luna, de John C. Reilly ou d’America Ferrara. Et on sait d’ores et déjà qu’Annette Bening sera présente pour l’hommage qui lui sera rendu. Et que l’ex Monty Python Terry Gilliam sera célébré comme il se doit, avec la projection de l’intégrale de ses films. 

Ah si, quand même… Attention parents, tenez fermement vos adolescentes… Zach Efron, le beau gosse de High School Musical sera là pour présenter son nouveau film, Le secret de Charlie.

efron

Enfin, pour ceux qui n’en auraient pas assez, le festival reconduit ses “nuits américaines”, sorte de marathon cinématographique pour insomniaques, reprenant de grands classiques hollywoodiens, 24h/24…

Guettez donc le site officiel du festival. D’autres surprises pourraient être dévoilées au cours des prochains jours…

Renseignements et programme :  Festival du film américain – Deauville

_______________________________________________________________________________

SHARE
Previous article“All the boys love Mandy Lane” [DVD]
Next articleRob Gordon a toujours raison…
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

4 COMMENTS

  1. Ahhhh y aura Zach Efron ! Ca va etre l’hystérie à Deauville !
    Sinon, je déconseille le « myth of american sleepover » qui n’est pas bon du tout.

  2. Oui, je me rappelle que tu n’avais pas aimé, et j’ai eu d’autres avis négatifs sur ce film… Mais j’ai eu aussi un ou deux échos positifs.
    Les goûts et les couleurs…

  3. Arghhh! Une nouvelle série de Simon ? Je commence à peine à reprendre mes esprits de la s.4 de The Wire… Depuis sa vision, tout me semble insipide dans les séries TV. Et la s.5 m’attend ! Que du régal.

    Quand à Zach Efron (mon Dieu quel patronyme! il est tentant de faire des contrepèteries), c’est qui ?

  4. T’es trop ringard de ne pas connaître Zach Efron…
    C’est l’acteur-star de la série des « High School Musical », la série qui faisait craquer les pré-adolescentes avant « Twillight »…
    Le garçon a aussi joué dans le remake de « Hairspray » ou dans « 17 ans encore ». Pas des chefs d’oeuvre, d’accord…

    Sinon, « Treme » suivra un groupe de musicien de la Nouvelle-Orléans, après le passage de l’ouragan Katrina. Un prétexte à une étude politique et sociale que l’on imagine assez fine sur l’envers du « rêve américain »…

LEAVE A REPLY