22ème Festival Ciné Junior 94 – Cinéma Jeune Public du Val de Marne (94)
– du 1er au 14 février 2012 –


CineJunior2012 Chalut les petits humains,

Oui, les grands, je parle à vos enfants, là. Parce que ce festival a été créé rien que pour eux, et c’est tant mieux!
Il s’agit même du plus important festival français à leur être dédié.

Pour cette 22ème édition, c’est le cinéma italien qui est à l’honneur, avec quelques titres qui me parlent bien – et qui justifient que je sorte de ma sieste réparatrice pour vous ronronner les louanges de ce festival fort sympathique : La Mouette et le chat d’Enzo dʼAlò (et La Flèche bleue, son autre chef d’oeuvre), Liliput put de Bruno Bozzetto (qui raconte, entre autre, les malheurs d’une puce… hi hi… bien fait!), Le pigeon de Mario Monicelli (Miam pour le casse-croûte, miam pour le bijou de comédie italienne) sans oublier le top du top, Je veux un Chat Noir un court-métrage de Maurizio Forestieri (un chat d’oeuvre, cela va sans dire… Oui, je suis de mauvaise foi…)

la mouette et le chat Plus sérieusement, la thématique principale de cette année tourne autour du cinéma d’animation italien, avec les films d’Enzo d’Alò, Leo Lionni, Emanuele Luzzati, les courts de Fusako Yaski et quelques épisodes de La Linea (les nostalgiques des émissions jeunesse des années 1970/1980 se rappellent avec émotion de ce petit bonhomme grincheux qui se rebellait contre la main qui le dessinait… J’en connais…). Une exposition vient compléter tout ça dans les médiathèques de Gentilly puis de Vitry-sur-Seine.
Une autre grande thématique propose des chefs d’oeuvre du cinéma italien, tels que Miracle à Milan (magnifique), Sciuscià (un De Sica moins connu), les bouleversants films de Luigi Comencini L’Incompris et Un enfant de Calabre, Bellissima  de Visconti, Il Giovedi de Risi… Tous ces “i”, quel génie!

je veux un chat noir A côté de cela, on retrouve les programmations compétitives et les panoramas, qui prennent soin de proposer des films de tous les formats (courts ou longs), toutes les nationalités, pour tous les âges (de 3 à 15 ans pour les enfants, et de 7 à 77 ans en général…) et pour tous les goûts.
Citons parmi les longs-métrages : Kookie de Jan Sverak, Leafie d’Oh Sung-Yoon, El Premio de Paula Markovitch,…, et notons que de nombreuses séances se feront en présence de leurs auteurs, ce qui est toujours intéressant.

L’Ouverture du festival aura lieu à Vitry-sur-Seine et se fera en trois temps :
Ciné-concert, Le petit monde de Leo Lionni
Vernissage-goûter de l’expo Leo lionni
Projection en avant-première de Zarafa de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie, en présence des réalisateurs.

La clôture aura lieu elle aussi à Vitry et consistera en la remise des prix suivie d’une master class du cinéaste Manuel Poirier, président du jury cette année.

D’autres salles du département accueilleront les projections, dans 15 villes différentes : Arcueil, Boissy-Saint-Léger, Champigny-sur-Marne,Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Créteil, Fontenay-sous-Bois, Gentilly, LʼHaÿ-les-Roses, Le Perreux-sur-Marne, Maisons-Alfort, Orly, Ormesson-sur-Marne, Sucy-en-Brie, Villejuif.

Voilà de quoi donner aux enfants l’amour du cinéma, ou du moins de les éveiller à la richesse et à la complexité du monde… Si c’est pas beau, tout chat…

Pleins de ronrons les enfants, et profitez bien de votre festival !

Renseignements et programmes : Ciné Junior 94

SHARE
Previous article“Trust” de David Schwimmer
Next article“Café de Flore” de Jean-Marc Vallée
Avatar
Scaramouche est un... chat. Son heureux maître, Boustoune, l'a baptisé ainsi après l'avoir vu escalader les rideaux et pratiquer l'escrime contre les plantes vertes, à la manière d'un héros de film de cape et d'épée. (Il a longtemps hésité avec Channibal et Cat Vador, mais bon...) Evidemment, avec un tel nom, l'animal ne pouvait que devenir cinéphile. Comme il n'avait rien d'autre à faire que de glander toute la journée sur le canapé, il s'est gavé de DVD et s'est forgé sa culture cinématographique, avant d'accepter de devenir critique pour Angle[s] de vue. Sa spécialité ? Les films dont les félins sont les héros. Et les films qui parlent de boxe et de sports de combat (il kiffe). Mais il doit aussi se farcir la plupart des critiques de films pour enfants (il kiffe aussi, sans l'avouer...). Il aime donner quelques coups de griffes aux films qu'il n'aime pas, et complimenter ceux qu'il aime de sa plus belle plume (volée à un pigeon trop téméraire). En tout cas, il n'aime pas les critiques qui ronronnent. Qu'on se le dise...

LEAVE A REPLY