Meilleur film Adieu les cons
Meilleur réalisateur Albert Dupontel
pour Adieu les cons
Meilleure actrice Laure Calamy
pour Antoinette dans les Cévennes
Meilleur acteur Sami Bouajila
pour Un fils
Meilleure actrice dans un second rôle Emilie Dequenne
pour Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait
Meilleur acteur dans un second rôle Nicolas Marié
pour Adieu les cons
Meilleur espoir féminin Fathia Youssouf
pour Mignonnes
Meilleur espoir masculin Jean-Pascal Zadi
pour Tout simplement noir
Meilleur premier film Deux
de Filippo Meneghetti
Meilleur court-métrage Qu’importe si les bêtes meurent
de Sofia Alaoui
Meilleur scénario original Albert Dupontel
pour Adieu les cons
Meilleure adaptation Stéphane Demoustier
pour La Fille au bracelet
Meilleur montage Tina Baz
pour Adolescentes
Meilleure photographie Alexis Kavyrchine
pour Adieu les cons
Meilleur film étranger Drunk
de Thomas Vinterberg
Meilleur long-métrage documentaire Adolescentes
de Sébastien Lifshitz
Meilleur long-métrage d’animation Josep
d’Aurel
Meilleur court-métrage d’animation L’Heure de l’ours
d’Agnès Patron
Meilleur décor Carlos Ponti
pour Adieu les cons
Meilleurs costumes Madeline Fontaine
pour La Bonne épouse
Meilleure musique Rone
pour La Nuit venue
Meilleur son Yolande Decarsin, Jeanne Delplancq, Fanny Martin
et Olivier Goinard
pour Adolescentes
César des lycéens Adieu les cons
d’Albert Dupontel
César d’honneur Josiane Balasko, Marie-Anne Chazel, Michel Blanc, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Gérard Moynot
César d’honneur Jean-Pierre Bacri
SHARE
Previous article[F3C 2020] Palmarès Complet du Festival des 3 Continents 2020
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY