Tree of life - 2

Compétition Officielle 

Palme d’Or : The Tree of life
de Terrence Malick (Etats-Unis)
Grand Prix du jury : Le Gamin au vélo
de Luc et Jean-Pierre Dardenne (Belgique) &
Il était une fois en Anatolie
de Nuri Bilge Ceylan (Turquie)
Prix du Jury : Polisse
de Maïwenn (France)
Prix
de la mise en scène :
Nicolas Winding Refn
pour Drive (Danemark)
Prix d’interprétation
féminine :
Kirsten Dunst
pour Melancholia
de Lars Von Trier (Danemark)
 
Prix d’interprétation
masculine (ex-aequo) :
Jean Dujardin
pour The Artist
de Michel Hazavanicius (France)
Prix du scénario : Footnote
de Joseph Cedar (Israel)
Caméra d’Or : Las Acacias
de Pablo Giorgelli (Argentine) 
Grand Prix
du court-métrage :
Cross country
de Maryna Vroda (France, Ukraine)
Mention spéciale : Maillot de Bain 46
de Wannes Destoop (Belgique)
Palme honorifique : Jean-Paul Belmondo
Bernardo Bertolucci
   


 
Der Brief

Cinéfondation

1er prix : Der Brief
de Doroteya Droumeva (Allemagne)
2ème prix : Drari
de Kamal Lazraq (France)
3ème prix : Ya-gan-bi-hang
de Tae-gyum Son (Corée du Sud)

 Halt auf freier strecke - 2

Un Certain Regard 

Grand Prix
Un Certain Regard :
Arirang 
de Kim Ki-duk (Corée du Sud)
&
Halt auf freier strecke
d’Andreas Dresen (Allemagne)
Prix du Jury : Elena 
d’Andrei Zviagintsev (Russie)
Prix spécial
de la mise en scène :
Mohammad Rasoulof (Iran)
pour
Au revoir

Les géants - 2

Quinzaine des Réalisateurs 

Art award Cinema : Les Géants
de Bouli Lanners (Belgique)
Prix SACD : Les Géants
de Bouli Lanners (Belgique)

Label
Europa Cinémas :

Atmen
de Karl Marcovics (Autriche)
Séance  
“Coupe de coeur” :
Play
de Ruben Östlund (Suède/France/Danemark)
Carrosse d’or : Jafar Panahi

Take Shelter - 2

Semaine de la Critique 

Grand Prix : Take Shelter
de Jeff Nichols (Etats-Unis)
Mention spéciale : Snowtown
de Justin Kurzel (Australie)
Prix soutien
ACID/CCAS :
Las Acacias
de Pablo Giorgelli (Argentine)
Prix SACD : Take Shelter
de Jeff Nichols (Etats-Unis)
Prix OFAJ de la
toute jeune critique :
Las Acacias
de Pablo Giorgelli (Argentine)
Grand Prix Canal +
du court-métrage :
Blue
de Stephan Kang (Nouvelle-Zélande)

Prix découverte
Kodak du
court-métrage :

Dimanches
de Valéry Rosier (Belgique)
Mention spéciale : Alexis Ivanovitch, vous êtes mon héros
de Guillaume Gouix (France)

La Piel que habito - 2

Autres prix 

Prix du
jury oecuménique :
This must be the Place
de Paolo Sorrentino (Italie/France/Irlande)
Mentions
jury oecuménique :
Et maintenant, on va où?
de Nadine Labaki (Liban)
Le Havre
d’Aki Kaurismäki (Finlande)
Prix de
l’Education Nationale :
N.C.
Prix de la jeunesse : La Piel que habito
de Pedro Almodovar (Espagne)
Prix Regards Jeunes : Martha Marcy May Marlene
de Sean Durkin (Etats-Unis)
prix Ecrans Juniors : Una Vita Tranquilla
de Claudio Cupellini (Italie)
Prix Relations Internationales
Arte :
Khibula
de George Ovashvili (Géorgie) &
Hier
de Balint Kenyeres (hongrie)
   
   
prix FIPRESCI  
sélection officielle : Le Havre
d’Aki Kaurismäki (Finlande/France)
Un Certain Regard : L’Exercice de l’Etat
de Pierre Schoeller (France)
Sections parallèles : Take Shelter
de Jeff Nichols (Etats-Unis)
   
Prix France Culture : Alexandre Astruc &
Céline Sciamma
Prix François Chalais : Et maintenant, on va où? 
de Nadine Labaki (Liban)
   
Grand Prix Unifrance
du court-métrage :
Catharsis
de Cédric Prévost (France)
Prix spécial
Unifrance RTP2 :
Tout le monde dit je t’aime
de Cécile Ducrocq (France)
Prix Audi Talents Awards : Dominique Rocher
Trophée Choppard : Astrid Bergès-Frisbey,
Niels Schneider
Queer Palm : Skoonheid
d’Oliver Hermanus (Allemagne/France)
Palme Dog : Huggy pour
The Artist
de Michel Hazanavicius (France)
Prix du
talent européen 2010 :
Virág Zomborácz (Hongrie)
pour Afterlife
Hanna Sköld (Suède)
pour Granny’s Dancing on the Table

Cannes 2011 affiche 2

SHARE
Previous articleCannes 2011, Jour 12 : L’arbre qui ne cache pas la forêt
Next articleCannes 2011 : Notes de la rédaction
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY