36ème Cinémed – Montpellier (34)
– du 25 octobre au 1er novembre 2014 –

Cinemed2014Le département de l’Hérault a été durement touché par les intempéries au cours des dernières semaines, mais le 36ème festival Cinémed aura bien lieu, résistant contre vents et marées.
Pas de “problème de type grec” non plus, pour reprendre l’expression de Jean-Luc Godard. En effet, la Nouvelle Vague du cinéma Grec est à l’honneur de cette édition 2014. Au programme des longs et des courts, des films de fiction ou d’animation. Il y en aura pour tous les goûts, afin de permettre au public de découvrir en nombre la belle diversité de la production cinématographique hellène.

Pour ceux qui préfèrent les avants-premières, ils seront servis, avec des films comme Respire de Mélanie Laurent (Film d’ouverture), Une nouvelle amie  de François Ozon, Grizzly d’Alastair Fothergill, Le Dernier coup de marteau d’Alix Delaporte, La Famille Bélier d’Eric Lartigau, Mon Fils d’Eran Riklis ou encore le très drôle Les Nouveaux sauvages de Damian Szifron (film de clôture).

Egalement au programme, une sélection de films restaurés, une séance dédiée aux raretés de la Cinémathèque Française, des courts et des documentaires régionaux, une nuit Eurociné – avec un nanar grandiose : Lorna, la Lionne du désert.
Quatre hommages seront rendus. Le premier à la talentueuse Leïla Behkti, en sa présence, le second à Daniel Toscan du Plantier, le troisième au réalisateur Antonio Pietrangeli et le dernier à Luis Garcia Berlanga.
Tonino Benacquista animera un atelier autour du scénario, pendant que d’autres festivaliers assisteront à un stage autour des films de Jacques Audiard.

Mais le coeur du festival, ce sont ses sections compétitives. Une pour les documentaires, une pour les courts-métrages et une pour les longs-métrages, confiée à la sagacité d’un jury composé de Dorothée Sebbagh, Salomé Stévenin , Simon Reggiani, Michel Zana et de notre ami Bruno Cras.
Enfin, des panoramas viennent compléter une sélection déjà très riche, pour proposer aux spectateurs le meilleur de la production cinématographique méditerranéenne de l’année.

Comme il se doit, le festival fera la part belle aux rencontres et aux échanges, grâce à la présence de nombreux réalisateurs et comédiens, et la contribution d’intervenants de qualité.

La météo semblant s’être calmée, toutes les conditions sont réunies pour faire de cette 36ème édition de Cinémed une belle réussite. Si vous passez par là ou que vous avez envie de vous baigner dans les eaux tumultueuses des cinématographies méditerranéennes, n’hésitez pas à assister à quelques séances.

Plus d’informations : Cinémed

SHARE
Previous article“Le Garçon et le Monde” d’Alê Abreu
Next article“Samba” d’Eric Toledano et Olivier Nakache
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY