21ème Festival Ciné Junior 94 – Cinéma Jeune Public du Val de Marne (94)
   – du 26 janvier au 8 février 2011 –

Ciné Junior 2011 21 ans déjà… Le festival Ciné Junior 94  a bien grandi, mais a su garder son âme d’enfant. Et pour cause : il s’agit tout simplement de la plus importante manifestation cinématographique française dédiée à la jeunesse.
Comme chaque année, il y en aura pour tous les âges et pour tous les goûts.

Les petits bouts de chou de trois à six ans pourront découvrir, outre le programme de courts élaboré pour eux, Cheburashka, film d’animation russo-japonais de Makoto Nakamura, et Le vilain petit canard, adaptation du conte d’Andersen par le génial Garri Bardine. 
Les 7/13 ans pourront découvrir Pudana, last of the line le film finlandais primé à Créteil l’an passé, durant le Festival de films de femmes ou The damned rain de Satish Manwar, plus évidemment, leur programme de films courts (comprenant le nouveau court de Bill Plympton, les veinards!)
Les plus de 13 ans, eux, pourront réfléchir à  Sebbe de Babak Najafi, aux Fleurs du mal de David Dusa, ou au documentaire Nous, princesse de Clèves de Régis Sauder, et auront droit eux aussi – ô surprise!- à un programme de courts (comprenant aussi un des nouveaux films de Bill Plympton, les veinards!)

Cette année, la thématique du festival sera axée sur les adaptations cinématographiques de la littérature jeunesse, sous toutes ses formes (romans, contes, BD…). Vaste programme comprenant : 
– La version très personnelle de l’Alice de Lewis Caroll par Jan Svankmajer. A mettre en perspective avec l’Alice au pays des merveilles de Disney ou la version de Tim Burton… 
– des programmations autour des adaptations des oeuvres de Rudyard Kipling (Le livre de la jungle, La Mangouste) et de Raymond Briggs (Sacré Père Noël, The Bear).
– la découverte de deux petits chefs d’oeuvre de la littérature jeunesse étrangère : Sinna Mann de Gro Dahle (Best Children Book’s Prize en 2003) et the Gruffalo , album contemporain devenu un grand classique. Les deux adaptations audiovisuelles seront regroupées dans un programme de courts-métrages.
– des courts métrages d’illustrateurs, en présence des auteurs.
– Un livre, un film. Cette séance, destinée aux enfants de 4/5 ans, propose des films insérés à l’intérieur d’un album, afin d’inciter les jeunes spectateurs/lecteurs à interroger les parentés et échos entre oeuvre filmique et littéraire.
– Un programme sur les fructueuses collaborations entre un auteur et un illustrateur : René Laloux avec Roland Topor puis Moebius ; le duo Ellisalde et Solotareff.
– La bande dessinée, avec un programme pour les plus petits, les Espiègles, inspiré par les livres de
Wilhelm Busch et plusieurs mangas dont ceux de celui qu’on a surnommé le « dieu du manga », Osamu Tezuka.
– Et Zazie dans le métro ? keskecdonckeça ? roman ? BD ? film ? ….A vrai dire les trois puisque l’oeuvre de Queneau a été
adaptée au cinéma par Louis Malle et en BD par Clément Oubrerie. Plusieurs ateliers seront organisés autour de ces
différentes adaptations.
– Enfin, en 201,1 Babar aura 80 ans ! Ciné Junior fête dignement cet anniversaire en offrant albums et magazines aux jeunes spectateurs.

Ouverture et clôture auront lieu au cinéma Le Kosmos à Fontenay-sous-Bois, mais les films seront projetés dans 16 villes du département / 18 salles en tout.  

Souhaitons beaucoup de réussite à cette belle manifestation qui forme les cinéphiles de demain en les initiant au 7ème art et en ouvrant les regards sur le monde en général. 

Renseignements et programmes : Ciné Junior 94

SHARE
Previous article“Somewhere” de Sofia Coppola
Next articleLa Réplique “galette” de la semaine
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY