Chalut les humains,

Bon, ils sont où les films avec des félins, en ce début d’année?  J’ai rien à critiquer, moi. Je m’ennuie. Alors je me fais les griffes sur le canapé du salon, ce qui me vaut quelques sévères remontrances du père Boustoune.
Heureusement, je peux me mater les films de la Catsploitation sur Internet. J’y ai trouvé le remake de 7 Psychopathes en version féline. Trop cool. Mieux que le film de McDonagh. Ah, il n’y a pas à dire, avec des vrais acteurs, comme Colin Furball ou Christopher Wildcat, ça change tout…
Et puis bon, des félins fêlés qui kidnappent un vilain chien-chien à son pépère, c’est quand même plus crédible que dans la version humaine de la chose… 

Bon faut que je vous laisse, je vais essayer de me trouver “Chappiness therapy” sur le web…

Pleins de ronrons,

 

Scaramouche  

 7 psychocats

SHARE
Previous article“Lincoln” de Steven Spielberg
Next article“Pas très normales activités” de Maurice Barthélémy
Avatar
Scaramouche est un... chat. Son heureux maître, Boustoune, l'a baptisé ainsi après l'avoir vu escalader les rideaux et pratiquer l'escrime contre les plantes vertes, à la manière d'un héros de film de cape et d'épée. (Il a longtemps hésité avec Channibal et Cat Vador, mais bon...) Evidemment, avec un tel nom, l'animal ne pouvait que devenir cinéphile. Comme il n'avait rien d'autre à faire que de glander toute la journée sur le canapé, il s'est gavé de DVD et s'est forgé sa culture cinématographique, avant d'accepter de devenir critique pour Angle[s] de vue. Sa spécialité ? Les films dont les félins sont les héros. Et les films qui parlent de boxe et de sports de combat (il kiffe). Mais il doit aussi se farcir la plupart des critiques de films pour enfants (il kiffe aussi, sans l'avouer...). Il aime donner quelques coups de griffes aux films qu'il n'aime pas, et complimenter ceux qu'il aime de sa plus belle plume (volée à un pigeon trop téméraire). En tout cas, il n'aime pas les critiques qui ronronnent. Qu'on se le dise...

LEAVE A REPLY