13ème Festival des Très Courts – plusieurs villes et pays
    –
du 6 au 8 mai 2011 –

Très courts 2011 Tout le monde aime le cinéma… 
Mais certaines personnes ont des réticences à rester assis pendant des heures dans le noir pour regarder des films. Pour ceux-là, on a inventé le court-métrage…
Et comme pour certains, c’est encore trop long, on a inventé les très courts…

Les très courts, ce sont des oeuvres qui durent moins de trois minutes, hors génériques, trop bref pour que le spectateur ne s’ennuie… Le revers de la médaille, c’est que cela ne laisse aussi que peu de temps aux cinéastes pour raconter une histoire ou faire passer un message…
Mais certains cinéastes relèvent le challenge haut la main pour proposer des oeuvres humoristiques, poétiques, politiques, expérimentales, de fort belle facture.

Chaque année, le Festival des très courts sélectionne les meilleures d’entre elles pour les proposer au public.
Le coeur de cette manifestation est sa compétition, qui voit s’affronter une cinquantaine de films du monde entier sous les yeux d’un jury présidé cette année par le producteur Nicolas Altmayer.
Il y a aussi la compétition “Paroles de femmes” et d’autres programmes non-compétitifs autour de thématiques précises, offrant un large panorama de la production de très courts de ces dernières années…
 
La cérémonie officielle et les remises des prix de ces Très courts, 13ème édition, auront lieu ce vendredi 6 mai au forum des images (Paris, 1er). Mais il est aussi possible de voir les films dans pas moins de 80 villes réparties sur une quinzaine de pays. La liste des villes participantes est disponible sur le site du festival.

Alors, heureux?
Hein? Ben oui, forcément, mis bout à bout, ça fait un programme aussi long qu’un long-métrage… Et ceux qui ont des réticences à rester plus d’une heure enfermés ne vont pas se déplacer quand même. Mais après tout, tant mieux, parce qu’ils commencent à nous les briser menu à râler tout le temps…

Renseignement et programmes : Festival des Très Courts

SHARE
Previous article“Opening night” de John Cassavetes [DVD]
Next article– Rupestres, de David Prudhomme and Co. –
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

LEAVE A REPLY