Avril 2008…

Malgré mes efforts pour refouler ma geekitude, me voilà encore dans une salle obscure prêt à mater une énième adaptation ciné de super-héros.

Un super-héros dont j’étais déjà pas fan sur papier, qui plus est !
Quand je lisais “Strange et tombais sur “Iron Man à la suite des amazing aventures de Spidey, je le percevais comme un perso’ inintéressant, peu charismatique, affichant – armure oblige – une seule et même expression à longueur de temps.

 
Iron Man Comic 

De ce perso’ mono-expressif, Marvel décide d’en tirer un film, et comble du comble, au lieu de le refiler à un réalisateur confirmé, on parachute sur le projet un tâcheron quasi-inconnu ! Et la première bande-annonce ne soulage en rien mes craintes, ni celles des fans : une espèce de pub pour Audi, bourrée d’action, d’explosions, et d’enchaînements accélérés-ralentis assez gerbatifs.

Mais voilà, parfois, un tout petit détail peut tout changer. Et là, le tout petit détail réside en un choix d’acteur très judicieux : Robert Downey Jr. Il campe ici un Tony Stark parfait, milliardaire beau-gosse, cynique et narcissique à souhait ; une sorte de connard misanthrope insupportable… et pourtant tellement attirant. On ne peut que craquer pour ce bonhomme, drôle, décalé, charmant, charmeur, shagadelic…Surtout que le premier volet étant un film sur la genèse du héros, Iron Man n’apparaît que très tardivement et laisse une grande place au génial Tony Stark !

002432788846

Autres bonnes surprises du film : le design de l’armure est magnifique, le scénario loin d’être débile prend son temps pour poser les bases de la saga, et les scène d’action bien moins envahissantes que dans la bande-annonce se révèlent utiles à l’intrigue et carrément efficaces.

Bravo à Robert Downey Jr, donc, pour sa prestation si réjouissante, mais aussi à Jon Favreau pour sa réalisation relativement sobre et bien sentie.

Pour ne pas m’étendre sur ce sujet quelque peu dépassé, je stopperai ici ma p’tite critique nostalgique et filerai directement à la conclusion : avec cet Iron Man, Marvel nous offrait finalement un film de super-héros plus qu’honorable et largement au dessus de la moyenne, bien loin de la bouse attendue.

iron-man


Avril 2010…

Ma geekitude toujours ancrée bien profond en moi, me voilà à nouveau dans une salle obscure prêt à mater une énième adaptation ciné de super-héros.

Un super-héros qui avait su agréablement me surprendre lors d’un premier film.

Pourtant, mes craintes à propos d’Iron Man sont revenues.
Maintenant que les bases sont posées, ne va-t-on pas me proposer uniquement du Iron Man ; étouffant le génial Tony Stark sous son armure pour balancer moult effets spéciaux qui pètent et des combats titanesques à tout bout de champ ?Surtout quand on voit la galerie de nouveaux perso’ présents dans ce deuxième volet : Whiplash, la Veuve Noire, War Machine, Justin Hammer…

 New Perso

La surenchère de super-vilains qui avait jadis causé du tort au jouissif Spiderman de Sam Raimi, n’allait-elle pas ici enterrer un Iron Man qui restait déjà un cran au dessous ?
Pas forcément, car une fois n’étant pas coutume, voici que Favreau nous refait le coup du casting judicieux et du scénario intelligent (enfin, j’m’entends, hein : intelligent pour du Marvel, c’est pas Mulholland Drive, non plus !).

Pour ce qui est du casting, même si la p’tite tenue moulante de Scarlett Johansson  lui va à ravir, l’idée qui déchire sa race (si j’ose dire) c’est d’avoir choisi Mickey Rourke pour interpréter Whiplash. Ha, mais quel bonheur de le voir se prêter à ce rôle : le méchant parfait, avec la bonne sale gueule qui-va-bien, des muscles tout partout, des tatouages à foison, des cicatrices en veux-tu en voilà… et de la cruauté à revendre !

New Perso

Autre bonne idée : opposer le flamboyant Robert Downey Jr à Sam Rockwell, excellent dans la peau de Justin Hammer, le concurrent de Stark tout aussi exubérant, bling-bling, et m’as-tu-vu !

Ajoutez à ceux-ci un Don Cheadle impeccable comme à son habitude, une Scarlett en tenue noire moulante (oui, oui : elle me plait, cette tenue), un Samuel Jackson qui lève de plus en plus le voile sur Nick Fury, une Gwyneth Paltrow toujours aussi convaincante en super-secrétaire, un Robert Downey Jr qui va me faire tomber en panne de superlatifs, et même un Jon Favreau himself en faire-valoir comique bien plus efficace qu’un Robin chez Batman !

Beaucoup de monde, me direz-vous… Trop ?
Eh bien non, car c’est là que le scénario est intelligent : quand on aurait pu craindre l’effet Sandman + Vénom + Super Bouffon = too much ; l’auteur réussit à introduire comme il se doit chaque personnage, à prendre son temps pour le développer un tant soit peu, à lui donner une raison d’être, et au final, à tous les rendre utiles à l’histoire.

Iron Man 2 - 3 

Bon, attention, hein : je ne suis pas non plus en train de hurler au chef d’œuvre. Ce film n’atteint jamais la profondeur ni la maîtrise d’un Spider-Man 2 ou d’un Dark Knight. On y retrouve aussi tous les gimmicks un peu convenus du genre, les traumas inévitables des uns et des autres, une p’tite amourette d’ado’ un peu poussive, une trame assez classique… Mais Iron Man 2 reste néanmoins un divertissement rudement efficace, drôle, bien mené, bien dosé, carrément bien interprété… et qui arrive même à me faire espérer que Thor et The Avengers soient bons, c’est dire !

PS : Et bien sûr, les fans de Marvel, les vrais de vrais prêts à patienter pendant tout le (loooooong) générique, ceux-ci seront récompensés par la désormais traditionnelle petite scène bonus qui laisse envisager les futurs cross-over.

PPS : Et bien sûr, les fans de Robert Stark Jr, les vrais de vrais comme moi, n’arrivez surtout pas en retard car il serait vraiment dommage de manquer son entrée en scène de folie avec vol entre les feux d’artifices sur du AC/DC à toute blinde, atterrissage devant un parterre de poufs en bikinis, enlevage d’armure sur un smoking tiré à 4 épingles, et discours d’intro plein d’auto-kiff assumé !

________________________________________________________________________________________________________________________________________

Iron Man 2 Iron Man 2
Iron Man 2

Réalisateur : Jon Favreau 
Avec : Robert Downey Jr, Scarlett Johansson, Mickey Rourke, Don Cheadle, Sam Rockwell, Gwyneth Paltrow 
Origine : Etats-Unis 
Genre : Film de super-héros (en armure)  
Durée : 1h57
Date de sortie France : 28/04/2010

Note pour ce film : ○○

contrepoint critique chez :  Nivrae
_________________________________________________________________________________________________________________________________________

SHARE
Previous article“Comme les cinq doigts de la main” d’Alexandre Arcady
Next articleTop 10 des meilleurs adaptations ciné de comics-books
Avatar
PaKa est un grand amateur et consommateur de bandes-dessinées, qui s’intéresse également à tout ce qui a trait à la culture et à la « contre-culture ». La culture « geek » si vous préférez… Fort logiquement, il aime les mangas, les comics books et les petites BD de derrière les fagots que personne ne connaît, mais qui sont de petits bijoux… Evidemment, il aime aussi le cinéma. Ses péchés mignons ? : les oeuvres complètes de Tim Burton et les films de super-héros. Il voue un culte maladif à Spider-man, et a tendance à se prendre pour lui, escaladant les murs à mains nues ou en allant cogner des bacs à sables susceptibles d’abriter Sandman, son ennemi juré. Bon pour l’asile? Lui préférerait pour l’Asie, où il adore voyager de façon totalement aventureuse… Entre deux voyages et l’éducation de ses deux cinéphiles en herbe (dont un est intime avec Buzz l’éclair…), il prend le temps d’écrire pour Angle[s] de vue quelques belles chroniques dont il a le secret, comme à la grande époque de son blog tout vert, aujourd’hui inactif (sniff…), et surtout, il gère admirablement La Rubrique-à-brac, notre annexe dédiée au 9ème art...

8 COMMENTS

  1. Ah bon, Black Widow, Pepper, Hobby, Justin Hammer sont utiles à l’histoire ? Et le scénario est bien construit ?
    parce que pour moi, il y a bien trop de choses pour finalement n’en développer aucune et c’est bien dommage.

  2. Je l’ai découvert cette semaine et je n’ai pas été séduite du tout.
    Peut-être parce que je n’avais pas vu le 1 ? Mais on me l’avait expliqué en détails.
    En fait, j’ai été frappée par la vulgarité de certaines scènes (je pense à celles de la Stark Expo, ou à toutes les retransmissions télé avec les hurlements de la foule, les questions des journalistes). Je me croyais devant la télévision américaine et pour moi c’est une faute de goût.
    Ensuite, j’a trouvé la surrenchère navrante : on passe de un robot à trois, dix…
    Bref, Iron Man 2 ne m’a pas convaincue, mais je me demande aussi si ce n’est pas parce qu’en tant que fille, j’appartiens moins à la cible du film…

  3. @ Ariane : La cible, ce sont avant tout les amateurs de Comics. Et parmi eux, il y a aussi des filles, comme notre amie Nivrae, qui a adoré cet « Iron Man 2″… Maintenant, j’attends de voir le film pour savoir si mon opinion rejoint celle de mon collègue! Et je lui laisse le soin de répondre, si besoin, aux critiques sur sa critique.

  4. @ FredP : Pepper est un perso’ essentiel d’Iron Man, on ne pouvait pas la zapper de ce second volet : elle est la béquille de Tony Stark, toujours là pour rattraper le coup en public, pour gérer ses dérapages et tout ce que lui laisse partir en… vrille, on va dire ! Hobby est à Iron Man ce que Alfred est à Batman, même s’il n’est pas essentiel, j’aime le rapport qui s’établit entre les 2 hommes. Et puis je trouve sympa le p’tit kiff que s’offre Favreau en se refilant ce p’tit rôle comique. En ce qui concerne Hammer, je ne pense pas qu’il soit inutile, il figure ce que pourrait être Stark s’il voulait vraiment tirer partie de sa technologie, et surtout il est là pour sortir Whiplash de prison, le canaliser un minimum, et lui offrir les moyens d’assouvir sa vengeance. Et le fait que le scénariste ait choisi de le rajeunir par rapport aux comics pour en faire ce perso’ exubérant et groovy est une sacrée bonne idée doublée d’une belle occaz’ pour Sam Rockwell de faire son show ! Par contre, pour Black Widow, je suis d’accord avec toi, elle n’a que peu d’interêt à part nous montrer Scarlett dans sa p’tite combi’ moulante… même sa mission « d’infiltration » confiée par Nick Fury reste assez vague.
    @ Ariane : Raaaah, mais quel dommage d’aller voir celui-ci tout en zappant le premier ! Espèce de fille, vas ! Aucun respect pour notre culture geek à nous les mecs ! Non, plus sérieusement, je crois que tout cet étalage de « vulgarité » et de « mauvais gout » est à prendre au second degré, tout comme le discours d’intro’ de Stark qui se la pète allègrement en se tenant unique responsable de la paix dans le monde. Pareil dans le premier volet, quand après des mois d’emprisonnement en Afghanistan, son premier souhait est de manger « un bon gros hamburger américain » (sic). C’est tellement flagrant que ce ne peut-être que volontaire. Et à la rigueur, je trouve ça moins choquant que Spiderman qui mine de rien s’accroche en passant sur le drapeau américain.
    Pour ce qui est de la surenchère de robots à la fin, je te l’accorde, mais c’est un des points que je peux reprocher au film, qui, comme je le dis en fin d’article, est loin d’être un chef d’oeuvre. Ce qui m’a plus dans cet IronMan, ce n’est pas l’action ou les effets spéciaux, mais plutot le jeu des acteurs et l’humour à 2 balles… peut-être un peu trop gras et testostéroné pour une douce fille comme toi ;o)

  5. Ca y est, je l’ai vu…
    Et globalement, je suis d’accord avec mon collègue, même si je suis un poil moins enthousiaste que lui.
    Ca oscille entre le moyen/agaçant et le pas mal/sympathique, un peu au-dessus de la moyenne des blockbusters américains.
    L’abondance de personnages oblige à un rythme un peu trop rapide à mon goût. J’aurais aimé que la génèse du personnage de Whiplash, par exemple, soit un peu mieux détaillée. Là, on le voit partir en croisade contre Stark sans trop s’attacher à ses motivations, à l’essence de sa folie…

    Je ne pense pas non plus que les personnages soient inutiles dans l’intrigue. Même Natasha Romanoff/Scarlett Johansson.
    Déjà parce que oui, PaKa, la belle en tenue de cuir moulante, c’est très miaou miaou… Si Fred ne lui trouve pas d’utilité, on saura bien lui trouver une fonction, nous ! Miss Natasha, vous passerez sous… euh… dans mon bureau, s’il-vous-plaît…
    Ensuite parece que la scène où elle met KO tout un groupe de garde surentraînés est aussi réjouissante que celle de Hit Girl bottant le cul de dizaines de méchants dans « Kick-Ass »…
    Enfin parce que le Shield de Nick Fury est appelé à jouer un rôle non-négligeable non seulement dans le troisième volet, mais aussi et surtout dans les autres films Marvel.

    Car la compagnie, après « Hulk » reboot et « Iron Man », a pour projet de lancer plusieurs autres franchises comme « Thor » ou « Captain America », et surtout de réunir tout ce beau monde dans un long-métrage commun, « The Avengers »…
    Et on attend cela avec une certaine impatience !

    Pour le reste, Iron Man 2, malgré quelques défauts gênants, comme l’excès d’effets spéciaux, les interminables combats finaux et la romance aussi facile que superflue entre Potts et Stark, est malgré tout un spectacle divertissant.
    Manque juste un vrai cinéaste aux commandes pour donner un peu plus de relief et un style plus raffiné aux aventures de la boîte de conserve géante. Et si Tarantino, poussé par son pote Samuel L. Jackson (Nick Fury dans le film) avait soudainement envie de se frotter au film de super-héros?…

  6. @ PaKa : Au fait, qu’est-ce qui t’arrives? Tu as réussi à dire du bien de Lynch ET à revoir à la baisse ton jugement sur « Spiderman 3 » dans la même critique ! Tu muris ou bien tu as une faveur à me demander? 😀

  7. @ Boustoune : Raaaaaaaaaaaaah, Tarantino nous faisant un film de super-héros… [soupir]
    Même si, connaissant le bonhomme, il en choisirait un super-kitshouille !
    J’suis bien curieux (et impatient) de voir celui du grand môssieur Gondry, aussi !
    En parlant de Captain America, c’est bien son bouclier qu’on voit dans le bordel de Stark, à un moment, non ?
    Et en ce qui concerne Lynch, c’est bien entendu une spéciale cace-dédi’… quand au tacle à Spidey, ça me fait mal à chaque fois que je le relis ! Surtout que je lui en mets un second dans ma réponse à Ariane… Putain, serai-je en train de devenir un vieux con aigri ?! Bacri, sors de mon corps !

LEAVE A REPLY