Alors que nous bouclons tout juste le compte-rendu du Festival du film de femmes de Créteil, nous apprenons avec grande tristesse le décès de l’acteur Sotigui Kouyaté, qui en était l’invité d’honneur.
Terriblement affaibli, diminué par la maladie, l’homme avait tenu son engagement de rencontrer le public et de lui faire partager son amour de la vie, son humour, sa sagesse de griot, alors qu’il se savait déjà condamné à très brève échéance.
Sa disparition est une perte immense pour le Cinéma et le Théâtre, mais aussi pour l’Afrique, dont il était l’une des voix les plus célèbres et les plus respectées.
Nous nous associons à la douleur de sa compagne et de ses enfants. 
Puisse cet artisan de la parole, ce magicien des mots, reposer en paix.

SHARE
Previous article32ème Festival de films de femmes de Créteil –
Bilan & Palmarès
Next article“Helen” de Christine Molloy & Joe Lawlor
Avatar
Rédacteur en chef de Angle[s] de vue, Boustoune est un cinéphile passionné qui fréquente assidument les salles obscures et les festivals depuis plus de vingt ans (rhôô, le vieux...) Il aime tous les genres cinématographiques, mais il a un faible pour le cinéma alternatif, riche et complexe. Autant dire que les oeuvres de David Lynch ou de Peter Greenaway le mettent littéralement en transe, ce qui le fait passer pour un doux dingue vaguement masochiste auprès des gens dit « normaux »… Ah, et il possède aussi un humour assez particulier, ironique et porté sur, aux choix, le calembour foireux ou le bon mot de génie…

1 COMMENT

LEAVE A REPLY